Des rabbins demandent aux Etats-Unis de protéger les musulmans Rohingyas à Myanmar. Ce courrier écrit par les rabbins survient alors que des milliers de réfugiés sont arrivés en masse au Bangladesh dans un contexte de persécutions accrues.

Un groupe de rabbins a appelé les Etats-Unis à protéger les Rohingyas, une population majoritairement musulmane qui affronte la violence à Myanmar.

Les 26 rabbins, tous membres du groupe rabbinique orthodoxe progressiste Torat Chayim, ont appelé « les États-Unis à intervenir au nom des persécutés à travers des efforts de pression sur le gouvernement de Myanmar » dans une lettre qui a été publiée jeudi dans Forward.

Cette déclaration survient alors que les milliers de réfugiés Rohingyas se rendent massivement au Bangladesh dans un cadre de persécutions croissantes au Myanmar voisin. Certains des musulmans Rohingyas expliquent qu’ils font l’objet d’un nettoyage ethnique de la part de l’armée.

Le Myanmar nie la citoyenneté rohingya et les répressions militaires sur le groupe remontent à des décennies.

« Nous avons déjà assisté à cela auparavant. Et nous savons ce qui arrive lorsque le monde garde le silence face à la souffrance infligée », ont écrit les rabbins dans la lettre.

« Notre tradition juive nous apprend à nous dresser vers ceux qui sont en danger, et notre propre histoire nous enseigne que, comme Elie Wiesel nous l’a appris, ‘le silence aide les oppresseurs, jamais les opprimés' ».

Parmi les signataires, le rabbin Asher Lopatin, le président de l’école rabbinique de la Yeshivat Chovevei Torah, ainsi que les rabbins Mark Angel, Nathan Lopes Cardozo et Shmuly Yanklowitz.