Le Times of Israël vous livre heure par heure les événements tels qu’ils se déroulent en ce jeudi 28 août. Israël et le Hamas s’attribuent la victoire mercredi, au premier jour de calme après 50 jours de conflit. Le Premier ministre Benjamin Netanyahu affirme ne pouvoir savoir si le calme va persister, précisant toutefois que le Hamas avait été grièvement atteint, et qu’Israël ripostera « au centuple » si le Hamas violait le cessez-le-feu. Dans le même temps, un officier et un civil ont été blessés tandis que la guerre syrienne déborde sur le côté israélien du Golan.

Pour revoir les événements d’hier, cliquez ici.

Fin du direct

L’Afrique du Sud ne coupera pas les liens avec Israël

L’Afrique du Sud ne cédera pas à la pression locale qui incite à couper les liens avec Israël, selon le vice-président Cyril Ramaphosa.

« Il est souvent préférable lorsque vous souhaitez résoudre des problèmes de rester engagés de sorte que vous pouvez avoir un effet de levier, et c’est ce qui a donné à notre président le levier pour être en mesure d’envoyer les deux envoyés spéciaux, » raisons Ramaphosa, selon la presse sud-africaine.

Ramaphosa soutient que seul un règlement négocié instaurerait une paix durable, mais précise également que l’Afrique du Sud condamne les actions d’Israël à Gaza.

« Le gouvernement de l’Afrique du Sud a communiqué sa condamnation sans équivoque et la plus forte [l’attitude] des Israéliens contre les Palestiniens dans la bande de Gaza au gouvernement de l’Etat d’Israël, et nous l’avons fait à travers un certain nombre de mesures, » dit-il.

Ramaphosa a répondu à une question sur l’affirmation du député Leigh-Ann Mathys que le fait de maintenir des relations diplomatiques avec Israël était comparable au fait de soutenir « un Etat d’apartheid. »

Drapeau de l'Afrique du Sud (Crédit : Frederick Brownell/domaine public)

Drapeau de l’Afrique du Sud (Crédit : Frederick Brownell/domaine public)

Les membres du Hamas auraient confirmé au Shin Bet l’utilisation des Gazaouis comme boucliers humains

Un certain nombre de membres du Hamas interrogés par le Shin Bet ont avoué avoir utilisé efficacement les civils comme boucliers humains lors d’opérations militaires dans la bande de Gaza, a déclaré l’armée israélienne.

Beaucoup des aveux rapportés par Tsahal affirment que le Hamas utilise des mosquées, des hôpitaux et des terrains de jeux comme cachettes d’armes.

Dans quelques-unes des révélations les plus inquiétantes, de Nafez Shaluf du Hamas disant au Shin Bet que les terroristes du Hamas et du Jihad islamique se cachaient souvent dans l’hôpital de Rafah Al-Hajar, et une fois Shaluf les a vu jeter les patients hors de l’hôpital, les laissant dans la rue.

Un membre resté anonyme a également dit que les terroristes du Hamas prévoyaient de cacher les soldats capturés dans une aire de jeux.

Prosor exige une action de l’ONU contre le Hamas

L’ambassadeur d’Israël à l’ONU Ron Prosor défie l’ONU de prendre des mesures contre le Hamas pour ses crimes de guerre, en présentant au Conseil de sécurité et au Secrétaire général un rapport détaillé des tirs du Hamas depuis des centres de population civile lors de l’opération Bordure protectrice.

« Malgré le fait que l’ONU a reconnu les crimes de guerre commis par le Hamas au cours des combats, rien n’a été fait à ce sujet, » a-t-il dit au début de sa lettre, selon NRG.

Ron Prosor, émissaire israélien à l'ONU, lors d'un discours au Conseil de Sécurité, le 22 octobre 2013 au siège des Nations unies à NewYork (Crédit : Nations unies)

Ron Prosor, émissaire israélien à l’ONU, lors d’un discours au Conseil de Sécurité, le 22 octobre 2013 au siège des Nations unies à NewYork (Crédit : Nations unies)

« Je pense que le Conseil de sécurité doit condamner d’une voix claire les tactiques du Hamas, » a-t-il ajouté.

« Le conseil ne peut pas se taire devant l’utilisation faite par le Hamas des civils de Gaza comme boucliers humains. »

Jusqu’à présent, le seul organisme des Nations unies qui est à la recherche sur les crimes de guerre commis au cours des combats dans la bande de Gaza est une commission du Conseil des droits de l’homme qui est chargé d’enquêter uniquement sur les actions israéliennes.

Le Likud cherche à apaiser les dissensions au sein de la coalition

Cherchant à apaiser les craintes d’une dissolution du gouvernement, Limor Livnat, ministre de la Culture et des Sports (Likud) dit à la radio israélienne que le leader du parti Habayit Hayehudi Naftali Bennett et d’autres responsables de la coalition ont précisé qu’ils n’ont pas l’intention de se séparer du gouvernement à ce stade.

Livnat s’attaque également à ceux qui critiquent Netanyahu, en disant « qu’aucun de ceux qui appellent à remplacer le Premier ministre voudrait le remplacer aujourd’hui. »

Culture and Sports Minister Limor Livnat. (photo credit: Miriam Alster/Flash90)

La ministre de la Culture et des Sports Limor Livnat (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Pendant ce temps, le député du Likud Danny Danon, dit que lui et ses alliés ne cherchent pas à faire remplacer Netanyahu, mais veulent qu’il revienne à la « voie du Likud ».

Danon a été congédié de son poste de vice-ministre de la Défense en raison de sa critique ouverte du Premier ministre lors de l’opération de Gaza.

Danny Danon (Crédit : Flash 90)

Danny Danon (Crédit : Flash 90)

Herzog fustige le « triste discours de victoire » de Netanyahu

Le leader de l’opposition, Isaac Herzog (travailliste) poursuit sa poussée pour renverser Netanyahu, qualifiant l’adresse de la nuit dernière du Premier ministre, de « triste discours de victoire par un Premier ministre qui a été incapable de profiter des réalisations de l’armée et a perdu la confiance de la population et en particulier celle des résidents du Sud et de la périphérie de Gaza ».

Le chef du parti Haavoda, Isaac Herzog (Crédit : Flash 90)

Le chef du parti Haavoda, Isaac Herzog (Crédit : Flash 90)

Hollande appelle l’Europe à s’impliquer davantage

Le président français François Hollande a appelé jeudi l’Europe à s’impliquer davantage dans la résolution du conflit israélo-palestinien, estimant qu’elle ne pouvait pas seulement être « un guichet » voué à la reconstruction après chaque guerre.

« Pour qu’une solution soit enfin trouvée, le rôle des Etats-Unis est décisif. Mais celui de l’Europe ne l’est pas moins: elle doit agir davantage », a lancé le président dans un discours de politique étrangère annuel devant les ambassadeurs français réunis à l’Elysée.

« L’Europe fait beaucoup pour reconstruire et développer la Palestine », mais « elle ne doit pas être simplement un guichet auquel on s’adresse pour panser les plaies d’un conflit récurrent », a-t-il ajouté.

« Aujourd’hui, l’urgence est de consolider le cessez-le-feu négocié au Caire » après 50 jours d’une guerre meurtrière entre Israël et le Hamas à Gaza, a déclaré Hollande, appelant les deux parties à mettre en oeuvre « strictement, rigoureusement et précisément » leurs engagements.

« Il faut aller vers une levée du blocus progressive et une démilitarisation du territoire » palestinien, a-t-il souligné, rappelant que Paris avait fait des propositions pour sécuriser la réouverture des points de passage entre Gaza et Israël et l’Egypte.

« Mais au-delà, c’est le chemin de la paix qu’il convient de retrouver au plus vite. Chacun en connaît les conditions : un Etat palestinien démocratique et viable, vivant au côté de l’Etat d’Israël en sécurité ».

François Hollande (Crédit : AFP)

François Hollande (Crédit : AFP)

France : Hollande refuse toute coopération avec Assad

Hollande refuse toute coopération avec Assad, veut une action internationale contre les jihadistes en Irak.

Le président français François Hollande a refusé jeudi toute coopération avec le régime de Bachar al-Assad pour lutter contre le « terrorisme » en Syrie et en Irak, appelant la communauté internationale à préparer une réponse « humanitaire et militaire » face aux jihadistes de l’Etat islamique.

« Le conflit (syrien) a débordé en Irak, pays déjà soumis aux divisions, aux conflits inter-religieux et à l’instabilité, si bien que l’Etat islamique s’est engouffré dans la brèche, parce que le terrorisme se nourrit toujours du chaos », a rappelé le président, lors d’un discours annuel devant les ambassadeurs français.

« Une large alliance est nécessaire mais que les choses soient claires : Bashar el-Assad ne peut pas être un partenaire de la lutte contre le terrorisme, c’est l’allié objectif des djihadistes », a souligné François Hollande.

Tsahal tire sur des lanceurs de pierres près de la clôture de Gaza

Les soldats de Tsahal tirent sur un groupe de Gazaouis qui leur lançaient des pierres sur eux près de la clôture de la frontière, selon le correspondant de Radio Israël Nissim Keinan.

Netanyahu et Abbas se sont réunis secrètement en Jordanie – Rapport

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a rencontré secrètement à Amman il y a quelques jours, rapporte le journal jordanien Alhgad.

Le rapport dit que la réunion, a probablement été parrainée par le roi de Jordanie et a eu lieu plusieurs jours avant qu’Israël et le Hamas ne conviennent d’un cessez-le-feu mardi.

Le rapport ne dispose d’aucun autre détail.

Les deux dirigeants ne se sont pas officiellement rencontrés en face à face depuis septembre 2010.

Les rebelles : le régime affiche des gains près de Qouneitra

Selon les forces d’opposition, le régime a réussi à reprendre un village près de Qouneitra, rapporte la radio israélienne.

Un Gazaouite arrêté près d’un kibboutz israélien

Un Gazaouite est parvenu à franchir la barrière frontalière près du kibboutz Mefalsim en Israël avant d’être arrêté et emmené pour interrogatoire par le Shin Bet, rapporte la radio israélienne.

Tsahal et les Palestiniens s’affrontent en Cisjordanie

Les forces de sécurité repoussent des manifestants palestiniens près de la colonie de Yitzhar en Cisjordanie, selon la radio militaire.

Un petit enfant a été légèrement blessé mercredi dans la même zone, où des Palestiniens ont jeté des pierres sur une voiture, près de la jonction de Yitzhar.

Israël découvre un réseau de contrebande lié au Hezbollah

La police israélienne et le Shin Bet disent qu’ils ont mis à jour un réseau de trafiquants de drogue Arabes israéliens et libanais ayant des liens avec le Hezbollah et qui ont planifié de faire de la contrebande d’armes en Israël.

Au cours de l’interrogatoire, les quatre hommes du nord d’Israël arrêtés dans cette affaire, le Shin Bet dit qu’il a découvert leur lien avec George Nimar, un agent du Hezbollah de la ville méridionale de Marjayoun, qui s’occupe des communications et des armes pour l’organisation. Nimar avait apparemment prévu de commencer la contrebande d’armes, en plus de la drogue, en Israël.

Un des suspects a été arrêté en possession d’une arme illégale, et 12 autres trafiquants de drogue ont été arrêtés au cours de l’opération, selon la police et le Shin Bet.

En août 2012, Israël a arrêté 14 résidents arabes de Ghajar et de Nazareth pour contrebande de 21 kg d’explosifs et planification pour mener des attaques terroristes au nom du Hezbollah.

Des extrémistes décapitent 4 personnes en Egypte pour « espionnage »

Des djihadistes basés au Sinai affirment jeudi qu’ils ont décapité quatre Egyptiens qui ont fourni des informations à Israël, rapporte Reuters.

Selon Ansar Bayt al-Maqdis, l’information a conduit à un raid aérien israélien le 23 juillet ciblant le groupe qui a tué trois de ses membres. L’Egypte a nié que les avions israéliens étaient dans son espace aérien ce jour-là.

Le groupe a publié une vidéo sur Twitter dans laquelle les quatre hommes ont admis avoir soit passer du temps dans les prisons israéliennes soit d’avoir été payé par le Mossad avant d’être décapités.

Les djihadistes syriens disent avoir en otage des observateurs de l’ONU

Le Front al-Nosra lié à Al-Qaida dit tenir des membres de la Force de désengagement d’observation des Nations Unies (FNUOD), rapporte la radio israélienne, citant Al-Arabiya.

Lapid dit que le Hamas doit rendre les armes

L’opération Bordure protectrice ne peut pas se terminer sans la démilitarisation de la bande de Gaza, confie le ministre des Finances, Yair Lapid, à Ynet.

« Les résidents du Sud ne peuvent pas se sentir abandonnés, » dit-il. « Il doit y avoir un meilleur contrôle sur les armes entrant à Gaza. »

Le ministre des Finances israélien Yair Lapid (Crédit : Flash 90)

Le ministre des Finances israélien Yair Lapid (Crédit : Flash 90)

Le grand mufti d’Arabie met en garde contre les appels au djihad des « pervertis »

Le grand mufti d’Arabie saoudite, Abdel Aziz Al-Cheikh, qui a qualifié les jihadistes de l’Etat islamique (EI) d' »ennemi numéro un de l’islam », a exhorté les jeunes à ne pas répondre aux « appels au djihad » lancés par des « ignorants » et des « pervertis », dans des déclarations rapportées jeudi par l’agence officielle Spa.

Le grand mufti commentait l’annonce mardi par la police de l’arrestation de huit personnes soupçonnées de recruter dans le nord-ouest de l’Arabie saoudite des jeunes pour rallier les jihadistes de l’EI en Irak et en Syrie, connus pour leur brutalité.

« Les jeunes ne doivent pas se laisser entraîner par des appels au djihad lancés sous des bannières inconnues et des principes pervertis », a-t-il lancé à l’adresse des musulmans.

Et d’ajouter : « c’est une grande calamité que nos jeunes servent à alimenter des séditions » entreprises « par des ignorants ou des tendancieux hostiles à l’islam et aux musulmans ».

Cheikh Abdel Aziz Al-Cheikh, la plus haute autorité religieuse en Arabie saoudite, pays qui applique une version rigoriste de l’islam, avait violemment dénoncé la semaine dernière les djihadistes de l’EI et d’Al-Qaïda, qu’il avait classés « ennemi numéro un de l’islam ».

« L’affaire est grave », a-t-il martelé jeudi, en dénonçant « les leurres et les tromperies entrepris au nom du djihad »

Ceux qui en sont responsables « ont désobéi à Dieu » et leurs actes relèvent de « la trahison », a encore dit le grand mufti d’Arabie saoudite, témoignant de l’hostilité des milieux religieux du royaume envers les djihadistes de l’EI.

Le 29 juin, le roi Abdallah d’Arabie saoudite avait dit rejeter l’extrémisme religieux, promettant d’empêcher qu’une « poignée de terroristes qui, utilisant l’islam à des fins personnelles, terrifient les musulmans ou portent atteinte à notre patrie », dans une référence aux djihadistes en Irak et en Syrie.

– AFP

Un Israélien inculpé pour incitation contre les Arabes

Lior Cohen est inculpé par la Cour du magistrat Beer SheVa pour incitation à la violence et incitation au racisme, après que le jeune homme de 22 ans, résident de Beer Sheva a créé une page Facebook qui a appelé à tuer les Arabes.

La page « Un homme arabe est un arabe dans une fosse » (qui rime en hébreu), a été créée après le meurtre des 3 adolescents israéliens Eyal Yifrach, Naftali Fraenkel, et Gil-ad Shaar et a recueilli 200 likes.

La Deuxième chaîne rapporte que dans un post comportant une photo d’un arabe blessé, l’administrateur de la page a écrit : « C’est ce que nous avons à faire pour chacun d’eux. »

Après que les corps des trois adolescents ont été découverts le 30 juin, Cohen a écrit : « père céleste, s’il vous plaît éradiquez tous les Arabes ! »

La poursuite a ensuite déposé un deuxième acte d’accusation contre Cohen, pour une autre page Facebook appelée « Gang Al Yehud », et a demandé au tribunal d’interdire à Cohen l’utilisation d’Internet pendant 30 jours.

Le 3 Juillet, la police a ouvert une enquête sur l’incitation en ligne, après que divers groupes Facebook ont appelé à venger l’assassinat des trois adolescents israéliens.

Une page Facebook intitulée « Le Peuple d’Israël demande vengeance ! » a recueilli plus de 32 000 likes avant d’être supprimée.

Les funérailles de la deuxième victime du tir de mortier commencent

Le cortège funèbre pour Zeev « Zevik » Etzion, qui a été tué par des tirs de mortier mardi, commence près de Yad Mordechai et se terminera au cimetière de sa ville natale, le kibbutz Nirim.

Des dizaines de personnes sont présentes, rapporte Ynet.

Le chef de la sécurité du kibbutz, 55 ans, laisse derrière lui une femme et cinq enfants.

Zeev Etzion (Capture d'écran Deuxième chaîne)

Zeev Etzion (Capture d’écran Deuxième chaîne)

Un rassemblement de prière aura lieu pour l’étudiant américain disparu

Un rassemblement de prière pour l’étudiant de yeshiva américain Aaron Sofer se tiendra au mur Occidental, ce soir à 22h15, suivie d’une conférence de presse des parents de Sofer.

La police et les bénévoles continuent de ratisser la forêt de Jérusalem où Sofer a été vu pour la dernière fois en vie le vendredi, mais n’ont pour le moment aucune piste.

33 Gazaouis en Turquie pour traitement médical

Trente-trois habitants palestiniens de la bande de Gaza qui ont été blessés lors de l’opération Bordure protectrice sont transportés par avion en Turquie pour recevoir un traitement médical, rapporte Ynet.

Les patients sont transférés à travers le passage d’Erez à l’aéroport Ben Gurion par Magen David Adom.

Le corps d’Aaron Sofer aurait été retrouvé

Détails à venir.

43 Casques bleus détenus par un groupe armé

Quarante-trois Casques bleus de l’ONU sont détenus depuis quelques heures par un « groupe armé » sur le plateau du Golan, ont indiqué jeudi les Nations unies.

Ces Casques bleus de la force chargée de surveiller le cessez-le-feu entre Israël et la Syrie dans cette zone ont été capturés à la suite de violents combats entre l’armée syrienne et des groupes armés syriens d’opposition, a précisé le porte-parole de l’ONU Stéphane Dujarric.

– AFP

Un corps a été retrouvé près d’Ain Kerem et présumé être Aaron Sofer

Un corps présumé appartenir à l’étudiant américain Aaron Sofer, 23 ans, originaire de Lakewood, New Jersey, a été trouvé près d’Ein Kerem, indique Hatzolah dans un communiqué.

Le corps a été envoyé à l’Institut médico-légal d’Abou Kabir pour identification.

Sofer a disparu vendredi dernier lors d’une randonnée avec un ami dans la forêt de Jérusalem.

Aaron Sofer étudiant de 23 ans en yeshiva, qui a disparu dans la forêt de Jérusalem, le vendredi 22 août, 2014 (capture d'écran: YouTube / JewsOnTelevision)

Aaron Sofer étudiant de 23 ans en yeshiva, qui a disparu dans la forêt de Jérusalem, le vendredi 22 août, 2014 (capture d’écran: YouTube / JewsOnTelevision)

La police confirme avoir retrouvé un corps dans la forêt

La police israélienne confirme qu’un corps a été retrouvé il y a peu de temps dans la forêt et est actuellement en cours d’autopsie.

Lapid : « Le cessez-le-feu n’est que le début »

Yair Lapid, ministre des Finances visite la famille de Ze’ev Etzion, qui a été tué par des tirs de mortier dans le sud d’Israël mardi et qui a été enterré plus tôt cet après-midi.

Après la visite, Lapid fournit les remarques suivantes :

L’opération Bordure protectrice ne peut pas se terminer par ce cessez-le-feu. Le cessez-le-feu est le début de la deuxième phase de l’opération, la scène diplomatique qui mènera à la démilitarisation de la bande de Gaza.

En septembre, les pays donateurs se réuniront et il ne se peut que l’argent du monde entier soit envoyé à Gaza sans le désarmement du Hamas et la démilitarisation de la bande de Gaza.

Nous allons mener une conférence régionale qui aura pour but d’apporter, à l’Autorité palestinienne et au monde arabe, dont l’Arabie saoudite et les Etats du Golfe, un accord sur le principe de la démilitarisation et de la réadaptation. Si le Hamas veut reconstruire Gaza alors ils doivent comprendre qu’ils doivent se désarmer.

Les habitants du sud d’Israël ne peuvent pas continuer à vivre de cette façon.

Le ministère des Finances et de l’État d’Israël se sont engagés à soutenir les communautés autour de la bande de Gaza et dans le sud.

Les enfants doivent aller à l’école et ils ont tous besoin de reconstruire leurs vies et leurs maisons. Il est de notre responsabilité de les aider et c’est ce à quoi nous travaillons.

Les trains de Sderot reprennent

Les lignes de train de et vers Sderot ont repris, alors que le cessez-le-feu semble tenir.

Les trains ont été arrêtés le 18 août sur ​​un ordre du ministère de la Défense, qui a exigé de la société des Chemins de fer israéliens qu’elle fournisse une protection contre les missiles anti-char avant de rouvrir à nouveau les lignes pour les passagers.

C’est le père de la victime de l’obus de mortier qui a retrouvé son fils

Moshe Etzion, le père de Zeev Etzion, raconte à la Deuxième chaîne que lorsque l’obus de mortier est tombé dans un kibboutz de Nirim mardi, on lui a demandé de retrouver le site où il était tombé. En s’approchant des lieux, il a découvert que son fils avait été blessé dans l’explosion et qu’il était dans un état critique.

Un médecin du centre médical de Soroka de Beer Sheva l’a plus tard informé que son fils avait succombé à ses blessures, décrit-il.

Les funérailles d’Etzion ont pris fin il y a quelque temps dans le kibboutz de Nirim.

Les rebelles entrent dans dans la région à la frontière du Golan

Ehud Yaari de la Deuxième chaîne annonce que les rebelles qui combattent dans la région du Golan ont pénétré dans des zones où jusqu’à présent personne n’avait pas pénétré.

Il explique qu’il craint l’effondrement de la FNUOD en raison des dangers là-bas.

Quarante-trois soldats philippins sont actuellement détenus par les rebelles, et 81 sont coincés dans leurs positions.

L’examen médico-légal de la dépouille est en cours

La police annonce que l’examen médico-légal du corps découvert près de la forêt de Jérusalem plus tôt aujourd’hui, corps que l’on pense être celui d’Aaron Sofer, est en cours.

Netanyahu promet une aide conséquente au sud

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a rencontré les dirigeants de la municipalité des villes du Sud et leur a annoncé que dès dimanche,  » une aide très importante sera accordée aux résidents de la périphérie de Gaza », selon Ynet.

Le maire d’Ashkelon Itamar Shimoni n’a pas participé à la réunion en signe de protestation.

Une judokate israélienne remporte la médaille d’argent

La judokate israélienne Yarden Gerbi arrive à la deuxième place du Championnat du Monde. Elle a remporté la médaille d’argent dans la catégorie moins de 63 kg.

Meshaal qualifie l’opération Bordure protectrice de ‘Holocauste’

Le chef du Hamas Khaled Meshaal donne sa première conférence de presse depuis le cessez-le-feu, et accuse Israël d’être deux fois plus mauvais qu’Hitler.

« Mes frères palestiniens, à Gaza et en Palestine, cette guerre nous a été imposée en tant que Palestiniens,» dit-il, selon Walla.

« Un blocus de huit ans a été imposé sur les citoyens de Gaza, la destruction est venue sur eux. Les gens de Gaza, votre patience est sans précédent. Vous êtes les experts de la patience. L’ennemi nous a attaqué tous – femmes, enfants, personnes âgées, ceux qui se réfugient dans les écoles de l’UNRWA et les hôpitaux.

« Les dirigeants de l’ennemi ont commis un holocauste, deux fois l’Holocauste d’Hitler. »

Khaled Meshaal en novembre 2012 (Crédit : capture d'écran/cnn.com)

Khaled Meshaal en novembre 2012 (Crédit : capture d’écran/cnn.com)

Shaul Mofaz dissipe les rumeurs sur son assassinat

Le député Shaul Mofaz publie une déclaration pour dissiper les rumeurs qui circulent dans ​​les médias sociaux arabes sur son assassinat à Bruxelles.

« Un déluge d’appels téléphoniques, tout le monde me demande comment je vais… Je me demandais pourquoi. Il s’avère que sur les médias sociaux en langue arabe, il y a une rumeur qui affirme que l’on a attenté à ma vie à Bruxelles « , écrit-il sur Facebook. « Je suis désolé de décevoir le monde arabe – Je suis dans l’Etat juif, et bien vivant ».

Shaul Mofaz lors d'une conférence de presse en janvier 2013 (Crédit : Flash90)

Shaul Mofaz lors d’une conférence de presse en janvier 2013 (Crédit : Flash90)

Meshaal : le Hamas refusera toute tentative pour le désarmer

Le chef du mouvement islamiste palestinien Hamas, Khaled Meshaal, a rejeté jeudi toute tentative qui viserait à désarmer ses combattants dans la bande de Gaza, l’une des revendications d’Israël en vue d’un accord à long terme.

« Les armes de la résistance sont sacrées. Et nous n’accepterons pas qu’elles soient à l’ordre du jour » de prochaines négociations prévues par l’accord de cessez-le-feu à Gaza, a déclaré Meshaal lors d’une conférence de presse à Doha où il vit en exil.

– AFP

Sara Netanyahu : le désengagement de Gaza a conduit à des troubles

Lors d’une visite à la famille endeuillée de Daniel Tragerman à Nahal Oz, Sara Netanyahu dit que le retrait israélien de la bande de Gaza de 2005 a conduit à la situation actuelle.

« Tous les problèmes ont commencé depuis le désengagement, » dit-elle, selon Walla. Son mari, le ministre des Finances en 2005, était un opposant du régime et a démissionné avant sa mise en œuvre.

Elle raconte à la famille Tragerman que Netanyahu avait mentionné la mort de Daniel au chef de l’ONU Ban Ki-Moon, mais il a dit que sa mort était peu probable de faire l’objet d’une enquête internationale.

Sara Netanyahu dénonce également plusieurs membres de la Knesset qui, dit-elle, ont tenté de « gagner des points politiques. »

Les membres de la Knesset ont agi « de manière irresponsable, » dit-elle.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et sa femme, Sara (Crédit : Amos Ben Gershom/Flash90/File)

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et sa femme, Sara (Crédit : Amos Ben Gershom/Flash90/File)

Réunion du cabinet de sécurité ce soir

Le cabinet de sécurité se réunit ce soir pour discuter du cessez-le-feu, rapporte la radio israélienne.

Le cessez-le-feu a été accepté par Netanyahu et Yaalon sans vote du cabinet – un mouvement que le Premier ministre a défendu dans sa conférence de presse hier soir – déclarant que les ministres avaient déjà accepté la proposition égyptienne et avaient autorisé lui et le ministre de la Défense à l’accepter de leur propre initiative.