Des résidents israéliens d’un petit village située sur la frontière avec le Liban prévoient de commencer à chercher des tunnels de peur qu’ils n’en soient creusés sous leurs maisons par des combattants du Hezbollah, – l’armée ayant refusé d’enquêter malgré leurs plaintes à répétition.

Les résidents de Zarit ont déclaré qu’ils ont l’intention de se préparer à creuser dans les zones susceptibles de cacher des tunnels transfrontaliers, et ils chercheront à se coordonner avec l’armée, a annoncé le site internet hébreu NRG.

« Dans une rencontre qui s’est déroulée hier hier, nous avons pris la décision de creuser nous-mêmes parce que l’armée ne veut pas le faire, a déclaré à la presse Yossi Adoni, le chef du conseil du mochav. Nous avons commencé à préparer la logistique, et dès que nous serons prêts, nous informerons l’armée à propos des lieux où nous ferons les fouilles, et nous le ferons nous-mêmes ».

Les résidents des villes du Nord ont lancé l’alerte cet été concernant la possibilité qu’aurait le Hezbollah, groupe terroriste basé au Liban, de creuser des tunnels sous la frontière pour mener des attaques, après avoir découvert la série de longs passages souterrains creusés par le Hamas sous la frontière de Gaza.

Les résidents de Zarit ont envoyé leur plaintes à l’armée ces derniers mois, expliquant qu’ils entendent des bruits de creusement et sont « certains » que les tunnels existent. L’armée continue d’affirmer qu’il n’y a pas de tunnels connus passant du territoire libanais vers Israël.

La semaine dernière, Oshri Lugassi, Général brigadier et officier en chef de l’ingénierie, a déclaré aux micros de la radio de l’armée que le Hezbollah ne dispose pas de tunnels dans le nord d’Israël comparables à ceux du Hamas dans la bande de Gaza.

« Il n’y a pas d’infrastructures comme celles rencontrées lors de l’opération Bordure protectrice qui traverse la frontière avec le Liban. L’armée a fait de nombreux efforts supplémentaires pour s’assurer qu’il n’y a pas de système de tunnels transfrontaliers au Nord », a-t-il dit.

Adoni a déclaré que les résidents de Zarit commenceraient à creuser des tunnels à trois lieux de là où ils pensent que se trouve un tunnel, et – qu’ils finisse par trouver un tunnel ou non – ils continueraient à être préoccupés pour leur sécurité.

« Nous ne pouvons pas laisser cette question demeurer sans réponse. Nous espérons ne rien trouver, au moins sur ce site spécifique, mais nous ne serons pas pour autant tranquilles après, car nous sommes sûrs qu’il y a des tunnels et que le Hezbollah essaie d’en creuser pour atteindre le territoire israélien ».

Un entrepreneur du centre d’Israël a expliqué aux résidents qu’il serait difficile de mener leur recherche de tunnels sans l’intervention de l’armée, et a déclaré que l’armée lui avait demandé à plusieurs reprises de ne pas le faire « car il y avait des problèmes ».