Au moins trois Jordaniens et deux Tunisiens font partie des 39 tués dans une attaque dans une boîte de nuit d’Istanbul dans la nuit de samedi à dimanche, lors de laquelle de nombreux ressortissants de pays arabes ont également été blessés, selon les autorités.

Citée par l’agence progouvernementale Anadolu, la ministre turque de la Famille, Fatma Betül Sayan Kaya, a affirmé que des ressortissants de l’Arabie saoudite, du Maroc, du Liban et de Libye, figuraient parmi les victimes, sans donner de précision sur leur nombre.

A Amman le ministère jordanien des Affaires étrangères, cité par l’agence officielle Petra, a indiqué que trois Jordaniens avaient été tués et quatre blessés dans l’attentat d’Istanbul.

Le ministère tunisien des Affaires étrangères a lui rapporté que deux de ses ressortissants avaient trouvé la mort dans l’attaque.

Les secouristes sur les lieux d'une attaque terroriste à main armée, à Istanbul, le 1er janvier 2017. (Crédit : AFP/ILHAS)

Les secouristes sur les lieux d’une attaque terroriste à main armée, à Istanbul, le 1er janvier 2017. (Crédit : AFP/ILHAS)

Par ailleurs, un Libanais est porté disparu et trois ont été blessés dans l’attaque, a indiqué à l’AFP le consul du Liban à Istanbul, Hani Chmaitili.

L’ambassade du Maroc à Ankara a pour sa part indiqué que trois de ses ressortissants ont été légèrement blessés.

Trente-neuf personnes, dont au moins 15 étrangers, ont été tuées et 65 blessées lors de cette attaque qui s’est produite dans la boîte de nuit Reina, l’une des plus huppées d’Istanbul.

Les autorités n’ont pas précisé les nationalités des étrangers qui ont trouvé la mort dans l’attentat.

Parmi les victimes, « il y a des étrangers et des Turcs, mais la plupart sont des étrangers », a dit la ministre turque de la Famille. « Il y a des Saoudiens, des Marocains, des Libanais, des Libyens », a-t-elle ajouté, citée par Anadolu.

L’agence a par la suite précisé que la ministre évoquait une majorité de ressortissants arabes parmi les blessés.

Côté européen, le ministère belge des Affaires étrangères a confirmé qu’une personne possédant la double nationalité belge et turque avait été tuée, et Paris a indiqué que trois Français avaient été blessés dans l’attaque.

Par ailleurs, le ministère israélien des Affaires étrangères a fait état d’une ressortissante tuée et d’une autre personne blessée.

Lian Zaher Nasser de la ville de Tira, dans le centre d'Israël, a été tuée pendant une attaque à main armée dans une discothèque d'Istanbul, en Turquie, le 1er janvier 2017. (Crédit : autorisation)

Lian Zaher Nasser de la ville de Tira, dans le centre d’Israël, a été tuée pendant une attaque à main armée dans une discothèque d’Istanbul, en Turquie, le 1er janvier 2017. (Crédit : autorisation)