Des ouvriers en bâtiment de Jérusalem-Est ont découvert des restes humains et les uniformes de deux hommes, qui seraient des soldats ayant servi dans la zone avant la création de l’état d’Israël, ont indiqué les services de secours jeudi.

Ces squelettes ont été découverts mercredi au cours d’excavations faites dans le village de Jérusalem-Est de Sur Baher. L’équipe d’urgence ZAKA a été appelée pour tenter d’identifier les cadavres.

Chaim Blech, porte-parole de ZAKA, a expliqué au Times of Israel que sur la base des équipements trouvés, dont un casque et des bottes, les restes des deux soldats dataient d’avant la création d’Israël en 1948 mais les nationalités des deux hommes n’ont pas pu être déterminées de façon définitive.

« Il est possible que le rapport puisse déterminer dans quelques jours qui ils étaient mais il est également possible qu’on puisse ne jamais le savoir. Nous n’avons rien vu qui puisse identifier une unité ou la couleur de l’uniforme. On ne peut pas le voir », a déclaré Blech.

Les restes ont été envoyés à l’institut médico-légal Abu Kabir pour y être identifiés, a-t-il ajouté.

L’agence d’information palestinienne Maan a cité jeudi un témoin oculaire à Sur Baher qui a expliqué que les corps dataient de l’époque de la guerre de 1967 et qu’ils ont été trouvés sur une ancienne base militaire jordanienne appelée le Bell. Ces affirmations n’ont pas été confirmées.

Israël a capturé Jérusalem-Est à la Jordanie lors de la guerre de 1967.

Le quotidien jordanien al-Ghad a fait savoir que le ministère des Affaures étrangères jordanien suivait les derniers déroulements du dossier depuis son ambassade de Tel Aviv.

Sur Baher se situe sur la ligne d’armistice de 1948 où campait la légion arabe jordanienne durant son siège de la capitale israélienne.