Deux roquettes ont frappé le bâtiment abritant un centre social juif dans la ville de Kramatorsk, à l’Est de l’Ukraine, mais n’ont pas explosé.

Le bâtiment de neuf étages du centre social Hessed a été atteint mardi, selon un communiqué de l’American Jewish Joint Distribution Committee (JDC), qui soutient les activités du centre. Il n’y a ni dégâts, ni blessés ; le bâtiment a été évacué.

Une roquette a frappé le toit et une autre a atterri dans la cour.

L’attaque faisait partie d’un tir de barrage qui a atterri près du centre-ville, tuant 15 habitants, ont indiqué les autorités. Au moins 63 personnes, dont cinq enfants, ont également été blessées.

Des vidéos mises en ligne sur Internet semblent montrer d’intenses bombardements dans la région, entre les parties engagées dans un conflit meurtrier qui a déjà coûté la vie à près de 5 000 personnes.

« Ce dernier développement est un nouveau rappel brutal des conditions difficiles sur le terrain, qui ont une incidence sur la vie des plus vulnérables en Ukraine au jour le jour », a déclaré le directeur général de JDC, Alan Gill.

« Nous restons vigilants et prêts à fournir une aide humanitaire aux milliers d’Ukrainiens confrontés à la violence, au manque de nourriture et de médicaments, et aux durs mois d’hiver. »

Le centre Hessed de Kramatorsk, qui vient en aide à plus de 560 juifs âgés et pauvres et emploie 42 personnes, fait partie d’un réseau de 32 centres de protection sociale soutenus par le JDC qui aide 60 000 Juifs dans le besoin dans plus de 1 000 endroits à travers l’Ukraine.

Le Centre des Medias de la Crise en Ukraine, qui est un organe du gouvernement ukrainien, a rapporté que les insurgés pro-russes ont tiré de nombreuses roquettes sur l’aéroport de Kramatorsk mardi après-midi.

Selon cette source, les missiles ont été tirés depuis la zone de Horlivka contrôlée par les militants pro-russes, tombant sur l’aérodrome et des zones privées à la périphérie de Kramatorsk.