Une entreprise de mode basée à Tel Aviv vient de lancer un calendrier dont les modèles féminins sont aussi des soldates israéliennes dans un effort pour promouvoir sa nouvelle ligne.

Le calendrier montre des femmes légèrement vêtues qui sont, selon la compagnie, de « vraies soldates » portant une ligne de vêtements largement inspirée du vêtement militaire. « MTKL Apparel » : c’est le nom de l’entreprise, une anglicisation de l’hébreu « matkal » qui se réfère à l’une des unités d’élite les plus prestigieuses de l’armée israélienne [Sayeret Matkal].

La société a lancé une campagne de financement participatif [crowdfunding] afin d’accroître sa visibilité et d’arriver à financer son lancement ; c’est dans ce cadre qu’a commencé la vente du calendrier sexy via le site de financement participatif Indiegogo.

Les fondateurs de MTKL, Amnon Shenfeld et Ilan Missulawin, ont créé une vidéo pour expliquer le nouveau calendrier et leur sensibilité à la mode, en soulignant les contributions militaires personnelles de chacune de leurs modèles.

« Prenez position avec nous au nom de la liberté, de la vie et pour s’amuser » explique l’un des cofondateurs alors que des modèles tenant snipers et fusils d’assaut apparaissent par intermittence sur l’écran en souriant.

La vidéo, qui est rythmée par un jingle électronique avec une lourde basse, articule l’objectif de lancement de « l’entreprise d’inspiration militaire la plus sexy et la plus intelligente que le monde ait jamais connue ».

Les calendriers sont disponibles pour un don de 25 dollars (35 dollars pour une expédition en dehors des Etats-Unis), mais les donateurs peuvent obtenir une variété de produits de la ligne MTKL avec des contributions supplémentaires, y compris une plaque d’identité de chien inspirée de celles de Tsahal pour un don de 600 dollars.

Bien qu’une petite partie de la ligne de MTKL ait été présentée sur le site de la campagne, le lancement est prévu pour le début 2015.

Cela n’est pas la première fois que des soldates de Tsahal posent de manière suggestive devant la caméra, mais il est probable que jamais auparavant les soldates avaient été qualifiées de « machines militaires hautement qualifiées le jour, top models la nuit » !