Des soldats de milieux défavorisés vont travailler pour le scrutin le jour des élections, comme l’armée l’a confirmé sur la Deuxième chaîne.

Le poste, très demandé, est rémunéré environ 1 000 shekels (247 dollars) la journée, et sera occupé par quelques 4 000 soldats.

Ils seront déchargés pour la journée.

Quelque 5 500 soldats avaient déposé une candidature.