Deux soldats israéliens ont été blessés mercredi sur la frontière avec l’Egypte par des hommes non-identifiés qui ont tiré des coups de feu et un missile antichar sur leur véhicule depuis le Sinaï égyptien lors d’une tentative de contrebande de drogue, a indiqué l’armée israélienne.

Les deux blessés, une femme officier et un soldat membres du bataillon Caracal, unité mixte chargée de surveiller cette frontière sensible, ont été légèrement ou modérément atteints alors qu’ils étaient en patrouille, a précisé un porte-parole de l’armée, le lieutenant-colonel Peter Lerner.

L’armée a ensuite précisé qu’il s’agissait d’une tentative armée de contrebande de drogue en Israël.

« Les tirs sont venus de trois positions différentes, y compris d’une voiture qui longeait la frontière et l’armée a répliqué tuant au moins trois des assaillants », a indiqué un communiqué militaire.

Côté égyptien, une source sécuritaire interrogée par l’AFP a déclaré qu’un trafiquant de drogue avait été tué lors d’accrochages avec des policiers égyptiens près de la frontière.

L’incident s’est produit le long de la frontière à environ 60 kilomètres au sud du territoire palestinien de la bande de Gaza et près de la localité d’Ezuzn, selon l’armée.

Longue de 240 kilomètres, la frontière avec la péninsule, majoritairement peuplée de Bédouins qui entretiennent des relations difficiles avec le pouvoir central, a déjà été le théâtre d’attaques contre des Israéliens par le passé.

Le 18 août 2011, un commando venu du Sinaï avait tué huit Israéliens dans une triple embuscade au nord d’Eilat. Les forces israéliennes lancées à sa poursuite avaient tué sept assaillants et cinq policiers égyptiens dans des échanges de tirs. L’incident avait déclenché une crise diplomatique entre les deux pays.

Le 9 août 2013, quatre islamistes qui s’apprêtaient à tirer une roquette sur Israël avaient été tués par une frappe aérienne de l’armée égyptienne, selon les forces de sécurité égyptienne.

L’Egypte est l’un des deux seuls pays arabes à avoir conclu un accord de paix avec Israël. D’autres frontières israéliennes, avec le Liban, la Syrie ou la bande de Gaza, sont aussi sous tension.