Des survivants de la Shoah allument les bougies de Hanoukka lors d’une cérémonie internationale
Rechercher

Des survivants de la Shoah allument les bougies de Hanoukka lors d’une cérémonie internationale

Les cérémonies de la Nuit des survivants de l'Holocauste ont été organisées à Jérusalem, New York, Berlin et dans d'autres villes allemandes

De gauche à droite : Assia Gorban, Marlene Herzberg et Rudolf Rosenberg, survivants de l'Holocauste, assistent à une réception et à l'illumination des bougies de Hanoukka au Centre communautaire juif, à Berlin, en Allemagne, le jeudi 14 décembre 2017 (AP Photo / Michael Sohn)
De gauche à droite : Assia Gorban, Marlene Herzberg et Rudolf Rosenberg, survivants de l'Holocauste, assistent à une réception et à l'illumination des bougies de Hanoukka au Centre communautaire juif, à Berlin, en Allemagne, le jeudi 14 décembre 2017 (AP Photo / Michael Sohn)

BERLIN – Des centaines de survivants de l’Holocauste à travers le monde ont participé à une soirée mondiale de Hanoukka organisée spécialement pour eux.

A Jérusalem, New York, Berlin et dans d’autres villes allemandes, les survivants ont allumé des bougies ce jeudi soir, le troisième soir des huit jours de festivités.

La Nuit internationale des survivants de l’Holocauste était parrainée par la Conférence sur les réclamations matérielles juives contre l’Allemagne.

Dans la capitale allemande, une vingtaine de survivants ont rencontré au Reichstag Wolfgang Schäuble, président du Bundestag, et ont allumé une menorah dans le centre communautaire juif.

Des enfants allument les bougies de Hanoukka le 6 décembre 2015 près de la porte de Brandebourg, à Berlin, en Allemagne (Carsten Koall / Getty Images)

« Selon certains, on naît tous avec le Lebenslicht, la flamme de la vie », explique la Berlinoise Marlene Herzberg, née en 1934 d’un père juif et d’une mère chrétienne.

Herzberg a survécu parce que sa mère l’avait fait baptiser.

« Le monde devrait être rempli de lumière », ajoute-t-elle.

« Quand il fait noir, il faut se battre pour ramener la lumière », affirme quant à lui Rudolf Rosenberg, 92 ans, dont la famille a fui l’Allemagne nazie en 1935 pour partir vers ce qui était alors Leningrad.

Rosenberg, éducateur à la retraite qui a enseigné le russe dans l’ex-Allemagne de l’Est, est retourné vivre à Berlin en 1993.

« Selon moi, on expérimente tous un miracle à un moment de notre vie, dit-il. Ma fuite de Berlin à l’âge de 10 ans et le fait que je sois à nouveau là aujourd’hui sont mes miracles. »

Greg Schneider, vice-président exécutif de la Conférence sur les réclamations matérielles juives contre l’Allemagne, assiste à une cérémonie à Francfort, en Allemagne, le lundi 13 novembre 2017 (Arne Dedert / dpa via AP)

Selon Greg Schneider, vice-président exécutif de la Conférence sur les réclamations matérielles juives contre l’Allemagne, environ 450 000 survivants sont encore en vie à travers le monde.

La plupart d’entre eux sont des anciens citoyens soviétiques qui, comme Rosenberg, ont fui vers l’est. Environ 90 000 des survivants toujours en vie ont survécu aux camps de concentration, dans des ghettos ou dans des cachettes, selon Schneider, qui participait à la cérémonie de Jérusalem.

« Durant au moins une nuit de Hanoukka, nous devons rappeler au monde l’existence des survivants de l’Holocauste », explique M. Schneider, ajoutant qu’il espère qu’une nouvelle édition de la Nuit des survivants de l’Holocauste sera organisée l’année prochaine et les suivantes. L’histoire de Hanoukka « résonne avec leur propre histoire de résilience et d’impuissance : personne n’aurait cru qu’ils survivraient et, contre toute attente, ils en sortent triomphants et plus forts ».

A Berlin, à la suite des récentes manifestations dans les rues allemandes où des drapeaux israéliens ont été brûlés, certains survivants ont exprimé leur inquiétude face à la montée de l’antisémitisme. Les manifestations étaient organisées suite à la décision du président américain Donald Trump de reconnaitre Jérusalem capitale d’Israël.

« Ils ont affirmé que l’atmosphère très violente et les manifestations à la porte de Brandebourg, juste en face de la hanoukkia, leur avaient rappelé 1938 », a déclaré Rüdiger Mahlo, représentant de la Conférence sur les réclamations contre l’Allemagne.

A New York, la Nuit des survivants de l’Holocauste était organisée à la synagogue de Park Avenue. En Israël, environ 300 survivants ont assisté à une cérémonie au mur Occidental.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...