Une organisation à but non-lucratif vise à combattre « des troubles de l’alimentation. »

La Blue Card, une organisation nationale à but non-lucratif, est dédiée aux survivants de l’Holocauste qui sont dans le besoin. L’organisation a révélé jeudi son Programme d’aide nutritionnelle Rita Berkowitz.

Le programme offrira des allocations mensuelles de nourriture et de suppléments nutritifs. Il vise également à informer ses participants sur la diététique.

Le programme a été développé par des diététiciens certifiés. Ces diététiciens sont spécialisés pour sensibiliser la population à la compréhension et à favoriser la réduction des inégalités des accès aux soins, notamment au sein de la population juive.

« Des études démontrent que les survivants de l’Holocauste ont des habitudes nutritives irrégulières, » explique la directrice de la Blue Card, Masha Pearl, dans un communiqué.

« Beaucoup ont été privés de nourriture pendant des périodes tellement longues qu’ils souffrent maintenant de troubles de l’alimentation et/ou ils achètent de la nourriture néfaste pour la santé. Ils ont également des problèmes de stockage, ce qui devient particulièrement problématique à leur âge. »

Beaucoup de survivants, souligne Pearl, ne peuvent pas jeter de nourriture même si elle est périmée, et font preuve d’angoisse si certains types de nourriture ne sont pas disponibles.

Le programme est financé par Lou Berkowitz et sa femme, Amy Berkowitz.