Plus de 50 tombes ont été profanées dans un cimetière juif du nord-est de la Hongrie.

Les pierres tombales du cimetière de Szikszo ont été brisées et renversées, décrit Jeno Freund, le président de la communauté des Israélites orthodoxes autonomes de Miskilc à l’agence de presse hongroise MTI.

Ces profanations ont été découvertes il y a quelques jours, même s’il est impossible de déterminer le moment de l’acte, car ce cimetière est fermé depuis la Seconde Guerre mondiale.

Un porte-parole de la police précise qu’une enquête est en cours.