Des inconnus ont peint des pentagrammes et écrit le nom d’un ancien pape sur plusieurs pierres tombales juives qu’ils ont profanées dans le sud de la Pologne.

La profanation a eu lieu au cimetière juif d’Olkusz, une ville située à 40 km au nord-ouest de Cracovie, d’après un rapport publié lundi sur la page Facebook de l’Observatoire du comportement raciste et xénophobe, une organisation non gouvernementale polonaise .

L’ONG a publié trois photos de pierres tombales profanées sur sa page Facebook. Une des photos montrait un pentagramme – une étoile à cinq branches, symbole chrétien parfois associé au satanisme – peint sur une pierre tombale. Des pierres tombales brisées peuvent être vues dans le fond.

Dans son rapport sur l’incident, le Forum de coordination de lutte contre l’antisémitisme a affirmé que des dizaines de pierres tombales ont été détruites à Olkusz.

Une autre pierre tombale portait le nom de Jan Pawel – le nom polonais du Pape Jean-Paul II – peint à la bombe.

Les Juifs d’Olkusz furent déportés à Auschwitz en 1942, où la plupart ont péri. Deux ans plus tôt, les troupes allemandes ont rassemblé tous les hommes sur la place municipale, et ont assassiné l’un d’entre eux après avoir humilié et battu les autres. L’incident du 31 juillet 1940 était connu comme « le mercredi sanglant ».

Les troupes ont posé avec des Juifs locaux, y compris le rabbin Moshe Yitzchak Hagerman, qui est vu debout pieds nus en train de revêtir un châle de prière sur lequel les soldats avaient uriné. Sur la photo, on le voit debout sur six Juifs au moins, qui avaient été forcés à s’allonger sur le trottoir au pied des troupes allemandes souriantes.

Hagerman a été assassiné en 1942 à Majdanek.