Parmi les nombreuses personnes qui sont venues consoler la famille Musallam après que le groupe terroriste de l’Etat islamique ait publié une vidéo montrant leur fils Muhammad Said Ismail Musallam, exécuté pour avoir été prétendument un agent du Mossad, il y avaient de nombreux juifs ultra-orthodoxes qui sont les voisins de la famille qui réside à Jérusalem-Est.

Un des voisins raconte au site Kikar Hashabat : « je suis arrivé ici avec un autre voisin pour consoler la famille après ce qui est arrivé. Nous sommes voisins et nous avons de bonnes relations de voisinage et c’est pourquoi je suis venu pour les consoler ».

« Je suis sûr que d’autres voisins religieux et Haredi arriveront [bientôt] à la maison de la famille pour les consoler. Nous sommes de bons voisins, dans les bons comme dans les mauvais moments ».

Les parents de Musallam ont nié que leur fils avait des liens avec l’agence d’espionnage israélienne et affirment que leur fils a été capturé alors qu’il tentait de rentrer chez eux après avoir été déçu par l’EI.

« Ils l’ont emprisonné, l’ont battu et l’ont forcé à avouer qu’il travaillait pour Israël. Toute personne honnête serait prête à être exécutée et ne pas avouer quelque chose comme ça, mais ils l’ont forcé ».