L’armée et la police israélienne ont détruit dans la nuit de mardi à mercredi à Jérusalem-est la maison d’un terroriste palestinien auteur d’un attentat à la voiture bélier en octobre qui avait fait deux morts, un bébé de 3 lois et une jeune femme de 22 ans, a indiqué l’armée.

« La maison de ce terroriste, qui avait fauché avec une voiture des civils israéliens tuant un bébé et une jeune femme le 22 octobre dans une station de tramway à Jérusalem, a été détruite à Silwan », un quartier de Jérusalem-est, a précisé un communiqué de l’armée.

Cette mesure punitive a été prise alors qu’une très vive tension règne à Jérusalem depuis des semaines, qui a été avivée mardi par une attaque contre une synagogue à Jérusalem-ouest, coûtant la vie à quatre fidèles en train de prier et un policier. Les deux terroristes palestiniens ont été abattus.

La mort de quatre juifs dans un lieu de culte a jeté de l’huile sur le feu alors que la situation était déjà explosive dans la Ville sainte notamment autour du site très sensible du mont du Temple.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a averti mardi soir qu’il répondrait avec « une main de fer » à cette « vague terroriste s’abattant sur Jérusalem », ordonnant la démolition des maisons des terroristes, deux cousins de Jérusalem-Est qui ont attaqué, armés de hachoirs et d’un pistolet, au moment de la prière du matin.

Le Palestinien auteur de l’attentat à la voiture bélier Abed al-Rahman al-Shaludi, dont la maison a été détruite avait lui aussi été abattu par des policiers. Il avait percuté un groupe de passagers descendant du tramway, tuant un bébé israélo-américain et une Equatorienne.