Deux Arabes israéliens ont été inculpés vendredi par un tribunal de Haïfa (nord) pour contacts avec un « agent étranger » membre du groupe Etat islamique (EI) et possession illégale d’armes, a indiqué la sécurité intérieure israélienne.

Les deux suspects, des frères vivant à Umm el-Fahm (centre d’Israël), ont été arrêtés en juillet pour leur soutien à l’organisation jihadiste, a rapporté la sécurité intérieure (Shin Bet), dans un communiqué.

L’un des frères, Mahmoud Abdel Karim Kassem Jabarine, 25 ans, était en contact avec un Arabe israélien ancien habitant d’Oum el-Fahm et membre de l’EI en Syrie, a souligné le Shin Bet. Il avait également prêté allégeance à l’EI, a-t-il ajouté.

Les agents du Shin Bet on trouvé un pistolet mitrailleur lors d’une perquisition chez eux, a précisé le communiqué.

Les trois Arabes israéliens qui avaient tué par balles deux policiers israéliens près du mont du Temple le 14 juillet venaient d’Oum el-Fahm. Ils avaient été abattus. Israël avait alors décidé d’installer des détecteurs de métaux aux entrées du site, ce qui avait provoqué deux semaines de vives tensions avec les Palestiniens.

Le Shin Bet dit considérer les sympathisants de l’EI, groupe classé terroriste par Israël, comme une « grave menace pour la sécurité ».

« Le Shin Bet continuera de surveiller les suspects et de faire tout ce qui est en son pouvoir pour empêcher la propagation des idées de l’EI en Israël et interdire que des Israéliens rejoignent ses rangs », selon le communiqué.

Fin 2016, 83 personnes, en majorité des Arabes israéliens, étaient en prison « pour des activités inspirées par les mouvements jihadistes », selon le quotidien Haaretz.

La majorité ont été arrêtées pour avoir été en contact par Internet avec des militants de l’EI à l’étranger ou pour des projets d’attentat ; d’autres ont été arrêtées alors qu’elles tentaient de se rendre en Irak ou en Syrie ou, pour un petit nombre, à leur retour, disait le journal en février.

Une cinquantaine d’Arabes israéliens combattraient actuellement avec l’EI en Syrie et en Irak, selon le Shin Bet.