Les députés Amram Mitzna et Meir Sheetrit du parti Hatnua de Tzipi Livni viennent d’annoncer leur retraite politique.

Ces démissions laissent le groupe parlementaire de Livni avec seulement deux membres sur les six qu’il détenait à la 19e Knesset avant que le Parlement ait été dissout début décembre.

Mitzna, 69 ans, a informé Livni de sa décision mercredi soir, alors que Sheetrit a annoncé la sienne le lendemain matin.

Les députés Elazar Stern et David Tzur avaient déjà quitté le parti au début du mois. Mise à part Livni, seul Amir Peretz reste impliqué dans la prochaine campagne électorale prévue pour l’échéance du 17 mars.

Dans un communiqué Mitzna a écrit : « Il y a quelque temps, j’ai informé la présidente de Hatnua Tzipi Livni que je n’entends pas me présenter aux prochaines élections ni dans le cadre de la liste commune avec le parti travailliste, ni sur aucune autre liste ».

L’ancien général apporte néanmoins son plein soutien à la fusion entre Hatnua et le parti travailliste, concoctée par Livni et leader travailliste Isaac Herzog.

«Je crois que le ralliement de Hatnua au parti travailliste est une bonne étape qui est en mesure de changer la réalité en Israël », a-t-il dit. « Pour des raisons qui sont apparues, et dans les cadres politiques qui se dégagent, je suis parvenu à la conclusion que je ne souhaite pas être un acteur actif et influent sur ces questions importantes en tant que parlementaire ».

Mitzna a conduit le parti travailliste aux élections pour la 16e Knesset, mais a démissionné de son poste pour être remplacé par Shimon Peres. Après une pause dans la vie politique, il y est revenu, a rejoint Hatnua et a été élu à la 19e Knesset.

Sheetrit, 66 ans, vieux routier de la politique a quant à lui passé plus de 20 ans au Likud avant de le quitter en 2005 pour rejoindre le parti Kadima nouvellement formé par le Premier ministre d’alors Ariel Sharon. En 2012, il rejoint Hatnua et il y a quelques mois il s’est présenté à la présidence de l’Etat, face à Reuven Rivlin qui a été élu avec 63 voix ‘pour’ [sur 120].

Stern a annoncé sa démission le week-end dernier et a critiqué Livni pour avoir fusionné la liste du parti avec celle des travaillistes dans ce qu’il considérait comme une trahison. Dans sa lettre de démission, Stern a écrit que Livni avait « vendu les sièges sur la liste [du parti] au profit de sa propre rotation avec le [dirigeant du parti travailliste Isaac] Herzog. »

Il y a quelques semaines Livni a uni ses forces avec les travaillistes et a accepté de concourir sur une liste commune avec le parti d’opposition visant à former un gouvernement susceptible de remplacer le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Les deux partis ont convenu de faire de Livni la n°2 de la liste unifiée , et ont convenu de donner à l’ancien ministre de la Protection de l’environnement, Amir Peretz, la huitième place sur leur liste commune. Livni et Herzog se sont mis d’accord qu’en cas de victoire travailliste chacun d’eux serait Premier ministre pendant deux ans.

D’autres places sur la liste commune ont été réservées pour les députés de Hatnua, mais apparemment la place pour Stern ne permet pas d’assurer sa réélection.