Deux cousins du président syrien Bachar al-Assad ont été tués lundi, selon l’opposition. Cela porte à trois le nombre de proches d’Assad morts au cours des deux derniers jours.

Ali et Kifah Assad ont été tués dans ou près de l’enclave alaouite de Lattaquié, a déclaré au Times of Israel un commandant rebelle, seulement connu sous le nom d’Abu Adnan.

Il n’a pas encore été déterminé si les deux hommes avaient trouvé la mort dans des batailles près du village de Kassab, à proximité de la frontière turque, ou lors de bombardements de l’opposition sur la ville de Lattaquié, bastion d’Assad, a affirmé Abu Adnan, à la tête d’un groupe révolutionnaire.

Dimanche soir, Hillal Assad, un autre cousin de Bachar al-Assad, a été tué dans la même zone. Les premières informations indiquaient que Hillal avait trouvé la mort lors d’affrontements à Kassab. Mais Abu Adnan soutient qu’il a été assassiné par un groupe de Syriens alaouites combattant le régime d’Assad.

Adnan ajoute que les combats autour de Kassab se poursuivent et que les rebelles ont réussi à prendre la place centrale du village.

Les médias officiels syriens ont estimé que Hillal, qui commandait les Forces de défense nationale, avait été tué près de Kassab, à 59 kilomètres au nord de Lattaquié.

Selon plusieurs sources, les Forces de défense nationale, une organisation paramilitaire subordonnée à l’armée syrienne, seraient constituées sur le modèle de la milice iranienne Basij et seraient formées par Téhéran.

Selon un communiqué publié par un groupe rebelle qui se fait appeler le Front islamique, Hillal Assad a été tué par une roquette Grad à Lattaquié vers 19h15. Le groupe affirme que Hillal Assad s’entretenait avec des commandants au domicile de Fawwaz Assad, le neveu de l’ancien président Hafez Assad.

Des activistes et des médias d’État ont indiqué dimanche que les troupes syriennes affrontaient l’opposition pour le contrôle d’un poste-frontière proche de la Turquie.

Les rebelles ont lancé une offensive vendredi dans cette zone frontalière, au nord-ouest de la province de Lattaquié, et ont capturé un point de passage vers la Turquie.