Deux Franco-Israéliens ont été inculpés pour une série d’escroqueries, dont une d’un montant de 756 000 euros aux dépens de l’équipe de football de l’Olympique de Marseille (OM), a-t-on appris lundi de sources judiciaires israéliennes.

Tomi Bellaiche et Robert Belahassan avaient été arrêtés ces dernières semaines ainsi que trois de leur complices, et placés en détention en Israël.

Ils se présentaient comme des avocats ou des représentants officiels de sociétés et contactaient des entreprises en France pour leur réclamer des transferts de fonds sous le prétexte de régler de prétendus contrats.

Dans le cas de l’OM, un des membres de la bande avait appelé le club en se faisant passer pour l’agent sportif Meissa N’Diaye durant l’été 2014. Il était parvenu à faire croire que la somme déjà payée par le club pour le transfert d’un joueur, d’un montant de 756 000 euros, avait été envoyée à un compte bancaire erroné.

Il avait ainsi convaincu l’OM de procéder à un nouveau transfert vers un compte dans une banque basée en République Tchèque.

Les suspects, installés dans la ville de Hezliya Pituah au nord de Tel-Aviv, s’étaient équipés de lignes de téléphone et d’internet masquant leur origine, si bien que les victimes ne pouvaient pas savoir que les appels ou les messages venaient d’Israël et non de France.

La bande est également soupçonnée d’avoir escroqué ou tenté d’escroquer plusieurs entreprises en France dont Brevini, Areva, Finder France, SAM, ou Cooper Standart, pour un montant total de 1,76 million d’euros, ont ajouté ces sources.