Deux Palestiniens ont été tués par les forces de sécurité opérant en Cisjordanie tôt ce dimanche matin, au dixième jour de l’offensive israélienne  visant à récupérer les trois adolescents enlevés et à faire pression sur le Hamas, qu’ Israël tient pour responsable de l’enlèvement.

Un homme a été tué à Naplouse, après s’être approché de la police des frontières israélienne opérant dans la ville et a été abattu. Selon des sources palestiniennes, l’homme, Ahmed Fahnawi, âgé de 27 ans, a été atteint de quatre balles et est décédé plus tard de ses blessures. Il se rendait à la mosquée pour la prière du matin, ont-elles déclaré à l’AFP. Selon des membres de sa famille, il était mentalement instable.

Le deuxième homme, Mohammed Tarifi, 30 ans, a été tué lors d’affrontements avec les forces de sécurité à l’entrée de Ramallah et est décédé plus tard, en route vers l’hôpital. Cinq autres Palestiniens ont été blessés dans les affrontements.

L’armée a déclaré que neuf Palestiniens ont été arrêtés durant la nuit, ce qui porte le nombre total d’arrestations depuis le début de l’opération à environ 350, la plupart étant des membres du Hamas.

Des témoins ont rapporté que des manifestants palestiniens se sont affrontés à Ramallah avec les forces de sécurité l’Autorité palestinienne, qui coordonnent les opérations avec l’armée israélienne.

Les mesures israéliennes, qui incluent des restrictions sur la liberté de circulation, ont provoqué la colère de la rue palestinienne.

Dans la journée de samedi, l’armée israélienne a axé sa recherche des adolescents sur les grottes, les puits et les citernes dans la région nord-ouest de la région de Hébron, mais selon des sources militaires, il n’y a aucun lien entre les sites de recherche et les informations qu’elles détiennent sur le sort des trois jeunes.

« Depuis le début de l’opération, nous avons inspecté plus de 1 300 emplacements à la recherche des garçons enlevés, de terroristes et d’armes illégales », a fait savoir samedi l’armée israélienne dans un communiqué.

Parmi les membres du Hamas arrêtés figurent des hommes qui ont été libérés en 2011 dans un échange de prisonniers contre le soldat israélien Gilad Shalit enlevé par le Hamas.

Plus tôt samedi, les responsables palestiniens ont déclaré qu’un homme de 60 ans est mort d’une crise cardiaque en tentant d’empêcher les troupes israéliennes de perquisitionner sa maison.

Le ministre de la Défense Moshe Yaalon et le chef d’état-major Benny Gantz ont rencontré samedi les troupes qui  recherchent les adolescents. Yaalon a réitéré l’hypothèse de travail du gouvernement israélien que les adolescents étaient en vie, ajoutant qu’Israël allait faire payer lourdement l’enlèvement au Hamas.