Le commissaire de police Yohanan Danino renverra le Major général Hagai Dotan, le dirigeant du district de la police côtière, et le commandant Moshe Ivgo, le dirigeant de la police de Beer Sheva, pour des accusations de harcèlement sexuel.

Dotan, 55 ans, a reçu l’ordre de prendre deux semaines de congé quand les accusations ont fait surface au début de ce mois et il lui était strictement interdit de contacter des officiers de police à l’exception du commissaire de police. Dotan a pris les rênes du district du littoral en 2011.

Les accusations contre Dotan sont survenues après que plusieurs femmes ont déposé une plainte contre l’officier au service des affaires internes de la police il y a quelques semaines.

Les cinq policières qui se sont plaintes du comportement de Dotan ont été interrogés mercredi au sujet des accusations qui portent essentiellement sur des violences verbales.

Lors d’un événement, selon le site d’informations Ynet, Dotan aurait demandé une officière de le rejoindre dans sa chambre d’hôtel. Quand celle-ci a refusé ses avances, le commandant du district a commencé à la harceler.

Dotan est aussi accusé d’avoir eu une relation avec une subordonnée et de l’avoir promu malgré le conflit d’intérêt apparent.

Ivgi, le chef de Beer Sheva, est accusé de harcèlement sexuel sur une officière de police. Selon la plainte, Livgi l’aurait approché pendant sa grossesse et lui aurait demandé de combien de mois elle était enceinte. Lorsqu’elle lui a répondu qu’elle était enceinte de 5 mois, Ivgi lui a dit qu’il a toujours fantasmé de coucher avec une femme enceinte de 5 mois.

La femme, représentée par l’avocat Guy Ofir, affirme que le commandant de police de Beer Sheva lui a envoyé des messages en lui demandant de lui renvoyer des photos d’elle en jupe.

Le mois dernier, le commissaire-adjoint Nissim Nor, qui aurait, à une occasion, été candidat au poste de commissaire de police, a été accusé d’avoir harcelé et agressé une policière. On le soupçonne aussi d’avoir eu des relations inappropriées avec plusieurs subordonnées.
Dans le courant du mois de janvier, le commandant du district de Judée et de Samarie, Kobi Cohen, a annoncé qu’il démissionnait après avoir admis qu’il entretenait une relation indécente avec une subordonnée.

L’avocat de Dota, Lior Eipstein, a déclaré « qu’il n’y a aucune manière possible pour que Hagai continue de rester dans la position de major général et que de ce fait la décision du commissaire de congédier Hagai est la bonne ».

Un officier de haut-rang du district côtier, qui a accepté de parler sous couvert d’anonymat, a indiqué à Ynet que le renvoi de Dotai a causé de sérieux problèmes dans la région. « Le district est en crise, mais il n’y avait aucune autre possibilité au regard des faits. Je ne pense pas que le commissaire n’ait eu d’autres choix que de gérer l’affaire du major général Dotai comme il l’a fait ».

« Ce sont des jours difficiles pour le district, poursuit l’officier, mais j’espère et je crois que nous trouverons la force de continuer, et espérons que cela mette fins aux différents scandales. »

L’équipe du Times of Israel ont contribué à cet article.