http://www.timesofisrael.com/second-arab-israeli-menaced-for-supporting-abducted-teens/

Plusieurs jours après qu’un adolescent arabe israélien a défrayé la chronique en diffusant une vidéo défendant les rigides mesures israéliennes pour obtenir la libération des trois Israéliens enlevés, la vie d’un deuxième adolescent arabe israélien l’ayant imité est menacée.

Yihye Zakaria Mahameed, résident de 17 ans d’Umm al-Fahm, a reçu des menaces de mort de ses coreligionnaires après avoir téléchargé sur Facebook une photo de lui tenant un drapeau israélien avec une affiche « Bring Back Our Boys » [Ramenez nos garçons].

« Je suis opposé à l’enlèvement et beaucoup de résidents israéliens arabes soutiennent l’Etat d’Israël et le processus de paix », a-t-il déclaré au site Ynet.

Mahameed s’est adressé à la police après avoir reçu des commentaires sur son post du type de « traître », « nous voulons te tuer », et « tu ne peux pas rester en vie ».

Il a affirmé au site de nouvelles qu’il avait peur d’aller à l’école à pied. « J’ai même peur de quitter ma maison. Je demande le retour des adolescents kidnappés. Cet [enlèvement] n’apportera pas la paix, et ne fera que détruire le processus. La société arabe doit nous comprendre et respecter notre opinion. »

La sœur de l’adolescent a également reçu des messages intimidants sur son téléphone et affirmé qu’elle avait elle aussi peur d’aller à l’école.

L’histoire ressemble à celle de Mohammad Zoabi, protégé par la police après avoir posté une vidéo appelant Israël à poursuivre le Hamas pour l’enlèvement.

Mahameed a déclaré défendre la vidéo de Zoabi. « L’adolescent qui a diffusé la vidéo lui aussi ne voulait de mal à personne, c’était son opinion, et personne ne devrait bondir sur lui comme s’il avait fait quelque chose de terrible. »

Zoabi est le neveu de la députée Balad Hanin Zoabi, qui a déclaré mardi que les ravisseurs ne sont pas des terroristes, une remarque qui selon Mahameed « abîme les relations entre les Arabes et les Juifs ».

« Nous voulons des représentants à la Knesset qui parlent professionnellement et non de manière destructive » a-t-il affirmé. « J’appelle Zoabi à préciser qu’elle ne parle que pour elle-même, et ne représente pas la société arabe en Israël. »