Un haut responsable du Fatah a indiqué que Dieu rassemblerait les Juifs pour qu’ils soient massacrés par les Palestiniens, a affirmé jeudi un groupe d’observation des médias palestiniens.

Abbas Zaki, un membre du Comité central du Fatah, a affirmé mercredi à la télévision palestinienne que le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu tente de redorer son image auprès des Israéliens après son incapacité à résoudre la question du nucléaire iranien.

Zaki est également le commissaire pour le dialogue avec le monde arabe et la Chine de Mahmoud Abbas.

« Ces Israéliens n’ont aucune religion ni principe, ils sont l’instrument du diable » aurait affirmé Zaki à la télévision palestinienne, selon le groupe d’observation. « Je crois que Dieu les rassemblera pour que nous puissions les tuer. »

Zaki a conclu ses propos par une citation attribuée au prophète Mahomet : « J’informe le meurtrier de sa mort. »

Il ne s’agit pas des premiers propos incendiaires de Zaki. En 2011, il avait traité Netanyahu et le président américain Barack Obama de « sacs à ordures. »

Il avait ajouté que l’anéantissement d’Israël par les Palestiniens devait se faire peu à peu. En 2009, Zaki avait déclaré à la télévision libanaise qu’une solution à deux États signifierait la fin d’Israël.

Plus récemment, Zaki était émissaire en Syrie, où il n’a pas réussi à convaincre le régime d’Assad de mettre fin au siège du camp de réfugiés de Yarmouk, situé en dehors de Damas.

Des milliers de Palestiniens y seraient morts depuis juillet 2013.