Des discussions bilatérales entre la France et l’Iran sur le dossier nucléaire auront lieu mercredi, a annoncé lundi à Alger le chef de la diplomatie française Laurent Fabius, sans préciser le lieu de ces consultations.

L’Iran et l’Allemagne mèneront des discussions séparées dimanche à Téhéran sur le dossier nucléaire iranien, a annoncé mardi le principal négociateur iranien Abbas Araghchi

« Les discussions bilatérales entre la France et Téhéran auront lieu mercredi », a déclaré M. Fabius lors d’une conférence de presse.

Abbas Araghchi, l’un des principaux négociateurs iraniens, avait indiqué à Genève où se tiennent des négociations bilatérales entre Iraniens et Américains, qu’il y aurait « probablement » une rencontre bilatérale franco-iranienne.

Les représentants iraniens ont entamé lundi deux jours de discussions sur le nucléaire avec des représentants américains à Genève.
Représentants américains et iraniens se sont retrouvés lundi après midi à Genève pour deux jours de discussions sur le programme nucléaire de Téhéran, une réunion jugée « nécessaire » par les Américains et un dialogue qualifié de « constructif » par les Iraniens.

Ces discussions sont nécessaires car les progrès accomplis en la matière se sont avérés « insuffisants » au cours de précédentes réunions, a estimé le département d’Etat lundi.

Les Etats-Unis souhaitent « voir un peu de réalisme » insufflé à ces pourparlers, a ajouté Marie Harf, une porte-parole de la diplomatie américaine.

Les discussions entre les délégations iranienne et américaine ont été « constructives », a déclaré Abbas Araghchi, l’un des principaux négociateurs iraniens, cité par l’agence de presse Isna.

« Le dialogue avec les Etats-Unis s’est déroulé dans un climat positif et a été constructif », a-t-il dit à l’issue de quelques cinq heures de discussions avec les Etats-Unis.

Il s’agit de la première rencontre officielle entre représentants américains et iraniens hors des séances des négociations avec le groupe 5+1 (États-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni et Allemagne) sur le dossier nucléaire. Des rencontrent officieuses avaient cependant eu lieu à Oman en 2013.

Des négociations bilatérales avec la Russie sont prévues à Rome mercredi et jeudi.

Ces consultations visent à accélérer les négociations entre l’Iran et le groupe 5+1 (États-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni et Allemagne) sur le dossier nucléaire.

« Nous sommes convenus qu’à l’issue de ces discussions nous ferions le point entre les six avant de revoir ensemble les Iraniens à partir du 16 juin » à Vienne, a précisé le chef de la diplomatie française.

Un accord intérimaire de six mois entré en vigueur en janvier a été conclu entre l’Iran et le groupe 5+1. Les deux parties espèrent parvenir à un accord définitif d’ici le 20 juillet garantissant le caractère pacifique du programme nucléaire iranien et la levée de l’ensemble des sanctions internationales imposées à l’Iran.