Dix Israéliens ont été secourus mercredi par l’unité de sauvetage de la compagnie d’assurance Harel dans le parc national Langtang au Nord de Katmandou, au Népal, à la frontière avec le Tibet.

Des dizaines de randonneurs israéliens étaient bloqués dans le parc, plus précisément dans la région des lacs de Gosainkunda, suite au tremblement de terre de samedi de magnitude 7,8, qui a dévasté de vastes régions de ce pays montagneux. On compterait au moins 5 000 morts, quelque 8 000 blessés et des dizaines de milliers de gens à la recherche d’abris et de nourriture.

Selon les responsables népalais, le nombre de victimes devrait atteindre les 10 000. Les Nations unies estiment que huit millions de personnes ont été touchées.

Le dernier groupe a été emmené dans une base militaire locale, d’où il sera conduit à Katmandou.

Selon le ministère des Affaires étrangères, les équipes de secours israéliennes espèrent localiser et extraire les derniers randonneurs d’ici mercredi soir.

L’aide israélienne, la plus grande équipe internationale en termes de main-d’œuvre, a élargi ses opérations mercredi avec l’ouverture d’un hôpital de campagne de Tsahal à Katmandou, le plus grand jamais envoyé par l’armée israélienne à l’étranger. Israël avait déployé des hôpitaux de campagne à Haïti, aux Philippines et au Japon ces dernières années suite à des catastrophes naturelles.

L’hôpital de campagne et l’équipage israélien ont atterri à Katmandou mardi matin, après une série de fortes répliques qui ont retardé le vol d’une journée. Les soldats ont immédiatement commencé l’installation, a déclaré le colonel Yoram Laredo, qui dirige les efforts de secours de l’armée.

« Nous avons atterri à l’aube à Katmandou et immédiatement déballé l’équipement. Nous continuons à nous organiser, à construire l’hôpital de campagne, et à renforcer nos autres actions, notamment la recherche d’Israéliens », a déclaré Laredo mardi lors d’une conversation téléphonique avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

« Les besoins de chaque Israélien qui s’adresse à nous seront satisfaits. Je tiens à souligner que nous sommes très motivés et prêts pour notre tâche ici ; nous sommes fiers de représenter [notre] pays, nous espérons sauver des vies et accomplir nos objectifs », a-t-il conclu.