Drame familial au Texas : un Israélien tue sa fille de 9 ans et se suicide
Rechercher

Drame familial au Texas : un Israélien tue sa fille de 9 ans et se suicide

La famille en Israël aurait alerté les autorités locales après avoir reçu un e-mail de Yariv Kaplan, annonçant ses intentions, mais les forces de l'ordre sont arrivées trop tard

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Capture d'écran d'une vidéo d'un meurtre-suicide présumé d'un Israélien et de sa fille, au Texas, le 11 décembre 2017. (Crédit : YouTube)
Capture d'écran d'une vidéo d'un meurtre-suicide présumé d'un Israélien et de sa fille, au Texas, le 11 décembre 2017. (Crédit : YouTube)

Un Israélien expatrié au États-Unis a abattu sa fille de 9 ans avant de se donner la mort à son domicile, au sud-est du comté de Travis, au Texas.

Le meurtre-suicide intra-familial a été découvert lundi, quand les autorités ont été dépêchées sur place, après avoir été alertées par les membres de la famille en Israël, selon Walla News.

L’homme a été identifié par les médias américains. il s’agit de Yariv Kaplan, 42 ans.

Le père de Kaplan, qui vit dans le centre d’Israël, a déclaré que son fils avait adressé un e-mail à sa famille, faisant part de ses intentions.

Bien que la famille ait tenté d’alerter la police locale, cette dernière n’est pas arrivée à temps.

« La famille a alerté la police, mais à notre grand regret, c’était déjà trop tard », a déclaré le père, ajoutant qu’il n’avait eu vent de la tragédie qu’une fois que les médias l’ont contacté.

Le bureau du shérif du comté de Travis a déclaré que la mort de la jeune fille s’apparentait à un homicide, tandis que les blessures retrouvées sur le corps du père indiquent qu’il s’agit d’un suicide, selon le site d’information local Kxan.

Kaplan était apparemment en instance de divorce et se battait pour obtenir la garde de sa fille. La prochaine audience était prévue pour le mois de janvier. Sa femme était en Israël au moment du meurtre-suicide, pour préparer le retour de sa fille, selon Hadashot.

Ces six derniers mois, Kaplan était directeur-adjoint d’une société high-tech aux États-Unis, a indiqué Walla. Il était auparavant propriétaire d’un café, dans le centre d’Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...