Israël s’est réveillé vendredi sous plusieurs centimètres de neige et des températures glaciales, des conditions météorologiques inhabituelles qui ont poussé les autorités à fermer routes et écoles dans certaines regions, conseillant à la population de rester chez elle.

Les écoles ont été fermées pour la journée ainsi que les deux principales autoroutes menant à Jérusalem– qui grimpent à environ 795 mètres–, dans les deux sens pendant quelques heures, selon la police.

Avant leur réouverture vers midi, seules quelques voitures s’étaient aventurées sur les routes glissantes à l’exception des véhicules des services d’urgence ou des 4×4.

L’armée a décidé de stationner des véhicules à chenilles pour aider les populations civiles dans les zones les plus reculées.

Selon Ynet, la Galilée et le plateau du Golan ont reçu plus de 30 cm de neige.

Phénomène rarissime, la neige est tombée également sur le désert du Neguev, dans le sud d’Israël, selon les services météo.

La neige a également recouvert une grande partie de la Cisjordanie, poussant les autorités palestiniennes à émettre des avertissements sur les ondes de la radio publique conseillant à la population de ne pas conduire ni même de s’aventurer à l’extérieur sauf si absolue nécessité.

Jusqu’à 25 centimètres de neige sont tombés pendant la nuit sur Jérusalem et bien que des chasse-neige aient degagé les routes dans la ville, les autorités ont exhorté les résidents à s’abstenir de conduire inutilement sur les rues glissantes.

La compagnie d’électricité a déclaré que, malgré la tempête, aucune coupure de courant n’avait été signalée.

Le service régulier des bus à Jérusalem, y compris les autobus interurbains en provenance et à destination de la capitale, a été interrompu. Seize lignes spéciales opéraient, principalement entre la gare routière centrale et la gare ferroviaire de Malha.

L’administration des Chemins de fer d’Israël a déclaré jeudi qu’elle augmentait son service vers et depuis Jérusalem, avec des trains circulant dans les deux sens une fois par heure. Ce service devrait se poursuivre jusqu’au shabbat qui commence le vendredi au coucher du soleil.

Des paramédicaux du Magen David Adom ont aidé une femme à accoucher d’une petite fille dans leur ambulance la nuit au cours de la tempête de neige sur Jérusalem.

Selon le site Israel National News, le bébé est né sans complications, et elle et sa mère ont été transportées à l’hôpital Bikur Holim de la capitale.

Le personnel de sauvetage à Jérusalem ont aussi aidé des mariés à rentrer chez eux après leur mariage.

Le ministère de l’Education a annoncé que les écoles dans et autour de Jérusalem – y compris Givat Zeev, Maaleh Adumim, Kiryat Arba, Beit El et Kiryat Yearim – et dans certaines villes dans le plateau du Golan etaient fermées vendredi.

Dans le nord d’Israël, les écoles de Safed, Maalot-Tarshiha et dans le Conseil régional de Marom étaient également fermées, de même que dans les villes druzes de Daliyat al-Karmel et Ussfiyeh.

Plus au sud, les écoles ont été fermées à Arad, Meitar, dans le Conseil régional Bnei Shimon et les collines de Hébron.

Selon Ynet, les services de train entre Rishon Lezion et Lod, et entre Beer Sheva et Dimona, ont été annulés pour acheminer les trains vers d’autres lignes surchargées. Des services de navette en bus ont été amenagés pour les clients de ces lignes.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu avait participé jeudi à une réunion d’évaluation de la situation à Jérusalem, fixant des objectifs pour les autorités et les services d’urgence.

« Le premier objectif est de sauver des vies, le second d’ouvrir les routes et le troisième de fournir de l’électricité », a-t-il dit, selon un communiqué publié par le bureau du Premier ministre.

Netanyahu a exhorté les citoyens à tenir compte des avertissements et des instructions des autorités.

La municipalité de Jérusalem a dit que plus de 200 chasse-neige, pelles mécaniques, camions de sel et des dizaines de véhicules 4 x 4 étaient sur le qui-vive afin de dégager les rues.

Les précautions à Jérusalem ont été prises suite à une tempête étonnamment lourde en décembre 2013, qui avait recouvert la capitale pendant des jours, bloquant les routes, faisant tomber des lignes électriques et des arbres, causant des pannes d’électricité et isolant la capitale du reste du pays.

En 1920, un mètre de neige était tombé sur Jérusalem.