Le président de la Knesset, Yuli Edelstein, a déclaré qu’il ne se laissera pas décourager par la vague de manifestations anti-israéliennes et aux appels à son arrestation avant son allocution prévue devant les membres du Parlement britannique plus tard aujourd’hui.

Les militants ont projeté des messages appelant la Grande-Bretagne à « arrêter l’occupation illégale Edelstein », et qui affirmaient que le « leader raciste d’Israël Edelstein n’est pas le bienvenu », sur les murs extérieurs du palais de Westminster mardi soir pour montrer leur opposition au discours d’Edelstein.

« Nos ennemis ne vont pas me décourager », a-t-il clamé en réponse à l’incident, déclarant aux journalistes qu’il était impatient de rencontrer les partisans et les opposants lors de sa première visite diplomatique à Londres.

« Ceci est une occasion pour moi d’exprimer la position d’Israël, sans hésitation », a-t-il affirmé.