Six momies, des sarcophages en bois aux couleurs vives, un millier de figurines funéraires : des archéologues ont fait des découvertes fabuleuses dans une tombe de l’époque pharaonique dans le sud de l’Egypte, a annoncé mardi le ministère des Antiquités.

La tombe, près de la ville de Louxor, véritable musée à ciel ouvert, et la Vallée des Rois, appartenait vraisemblablement à Userhat, un magistrat de la 18e dynastie (1550–1295 avant l’ère commune), portant le titre de « juge de la ville », mais avait été réutilisée quelques siècles plus tard sous la 21e dynastie, pour accueillir d’autres momies.

« C’était une surprise de découvrir autant d’éléments à l’intérieur : des ustensiles en argile portant le nom du propriétaire de la tombe, plusieurs sarcophages et des momies, ainsi que plus d’un millier d’ouchebti« , petites statuettes funéraires déposées dans les tombes pour remplacer le mort dans les corvées de l’au-delà, a indiqué le ministre des Antiquités Khaled al-Anani, lors d’une visite de la tombe organisée pour la presse.

Un archéologue égyptien, à droite, devant les artefacts découverts dans une tombe de 3 500 ans dans la nécropole de Draa Abul Nagaa, proche de Louxor, en Egypte, le 18 avril 2017. (Crédit : AFP/Stringer)

Un archéologue égyptien, à droite, devant les artefacts découverts dans une tombe de 3 500 ans dans la nécropole de Draa Abul Nagaa, proche de Louxor, en Egypte, le 18 avril 2017. (Crédit : AFP/Stringer)

« C’est une découverte importante, et ce n’est pas fini », se réjouit Anani.

« Il y a à peu près six momies, mais il y a d’autres fragments qui indiquent que l’on pourrait en avoir plus dans le futur », a dit à l’AFP la porte-parole du ministère, Nevine el-Aref.

L’Egypte a récemment donné son feu vert à plusieurs projets archéologiques dans l’espoir de voir de nouvelles découvertes dans le domaine.