Six policiers ont été tués mardi par l’explosion d’une bombe dans le Sinaï égyptien, où des djihadistes commettent fréquemment des attentats en représailles à la répression sanglante menée par le pouvoir contre les islamistes, a annoncé le ministère de l’Intérieur.

Deux autres policiers ont été blessés dans cet attentat perpétré contre un convoi de la police sur la route entre al-Arish et Rafah, poste-frontière entre l’Egypte et l’enclave palestinienne de Gaza, dans le nord de la péninsule du Sinaï, selon un communiqué du ministère de l’Intérieur.

« Un engin a explosé près d’un véhicule de transport de personnel blindé au milieu d’un convoi de l’armée et de la police, tuant six policiers dont un officier », indique-t-il.

L’attentat n’a pas encore été revendiqué mais le Sinaï est le bastion de groupes djihadistes qui y attaquent régulièrement les forces de sécurité, comme dans le reste du pays, en représailles selon eux à la répression lancée par le pouvoir contre les partisans de l’ex-président islamiste Mohamed Morsi depuis sa destitution par les militaires en juillet 2013.