Une tombe vieille de plus de 4 000 ans ayant servi de sépulture à un haut dirigeant de la onzième dynastie des pharaons égyptiens a été mise au jour par des archéologues espagnols à Louxor, a annoncé le ministère des Antiquités lundi.

Les vastes dimensions de la sépulture « montrent qu’elle appartenait à un membre de la famille royale, ou à un haut dignitaire », a indiqué le ministre des Antiquités, Mohammed Ibrahim Ali Sayid dans un communiqué.

« Cette découverte confirme la présence de nombreuses tombes de la onzième dynastie dans la région de Dra Aboul Naga », sur la rive ouest du Nil, à Louxor (sud), a déclaré le chef de l’équipe d’archéologues, José Galan.

Cette sépulture apportera également de nouvelles informations sur la présence de la onzième dynastie dans la capitale de l’Egypte antique, a-t-il ajouté.

Selon Ali Al-Asfar, du ministère des Antiquités, la tombe aurait aussi « pu servir de fosse commune étant donné le grand nombre de restes humains » qui s’y trouvaient. Des objets datant de la 17e dynastie y ont également été retrouvés, a-t-il précisé.

Louxor, ville d’un demi-million d’habitants située sur les rives du Nil, est un musée à ciel ouvert où foisonnent temples et tombes de l’Egypte antique.