L’armée égyptienne a affirmé mercredi avoir déjoué un attentat suicide à la voiture piégée visant un avant-poste militaire sur une autoroute reliant la capitale à la ville de Suez.

L’attaque a été revendiquée par la branche égyptienne du groupe djihadiste Etat islamique (EI), connue sous le nom de « Province du Sinaï », sur un compte Twitter affilié à l’organisation.

Un kamikaze a tenté de lancer sa voiture bourrée d’explosifs contre un avant-poste militaire sur une autoroute reliant Le Caire à la ville de Suez (nord-est), mais l’attaque a été déjouée, a indiqué le porte-parole de l’armée dans un communiqué publié sur sa page Facebook.

L’assaillant a été tué et son véhicule détruit, ajoute le communiqué, sans plus de détails.

Les groupes djihadistes ont multiplié les attentats contre les forces de sécurité depuis que l’armée a destitué le président islamiste Mohamed Morsi en juillet 2013.

Les attentats les plus meurtriers ont lieu dans le nord de la péninsule du Sinaï, bastion des djihadistes affiliés à l’EI qui ont tué des centaines de policiers et de soldats dans leurs attaques.

Mais la capitale et le Delta du Nil ne sont pas épargnés par les attentats.

Samedi, le consulat italien a été la cible d’une attaque à la voiture piégée qui a fait un mort. Il s’agissait du premier attentat visant une mission diplomatique depuis l’éviction de M. Morsi.

Cet attentat intervenait quelques jours seulement après l’assassinat au Caire du procureur général Hicham Barakat dans une spectaculaire attaque à la voiture piégée.