L’élection présidentielle en Egypte, qui devait se dérouler sur deux jours, a été prolongée d’une journée jusqu’à mercredi « pour permettre au plus grand nombre de voter », ont annoncé les médias d’Etat.

L’ex-chef de l’armée Abdel Fattah al-Sissi, populaire pourfendeur des islamistes et donné largement gagnant, a toujours affirmé qu’il souhaitait être élu avec un vote massif et les commentateurs des médias d’Etat se faisaient l’écho mardi d’une participation relativement faible pour l’heure.