La branche égyptienne du groupe djihadiste Etat islamique (EI) a revendiqué jeudi une attaque « au missile » contre un bateau de la marine au large de la péninsule du Sinaï, a rapporté le site américain spécialisé SITE.

L’armée avait auparavant annoncé qu’un bateau de la marine avait pris feu jeudi lors d’affrontements entre des djihadistes et des militaires.

Un bateau de la marine égyptienne a pris feu jeudi, sans faire de victimes, lors d’affrontements entre des militaires en patrouille en Méditerranée et des djihadistes au large de la péninsule du Sinaï, a annoncé un porte-parole.

Les militaires ont repéré les « éléments terroristes » sur la côte de Rafah, à la frontière avec la bande de Gaza palestinienne, et « les ont pourchassés », selon un communiqué du porte-parole de l’armée.

Le navire a pris feu dans un échange de tirs, d’après la même source.

L’armée mène depuis deux ans des opérations à grande échelle dans le nord du Sinaï pour enrayer les attaques djihadistes visant les forces de l’ordre, qui se sont multipliées depuis la destitution par les militaires du président islamiste Mohamed Morsi en juillet 2013.

Le nord de la péninsule est le bastion de la branche égyptienne du groupe djihadiste Etat islamique (EI), qui a tué des centaines de policiers et de soldats dans des attentats spectaculaires.

Le Caire et le Delta du Nil ne sont cependant pas épargnés par les attaques.

L’armée a affirmé mercredi avoir déjoué un attentat suicide à la voiture piégée visant un avant-poste militaire sur une autoroute reliant la capitale à la ville de Suez (nord-est), une attaque revendiquée par la branche égyptienne de l’EI.

Samedi, le consulat italien au Caire a été la cible d’une attaque à la voiture piégée qui a fait un mort. Il s’agissait du premier attentat visant une mission diplomatique depuis l’éviction de M. Morsi.