Egypte : un soldat tué dans l’effondrement d’un tunnel avec Gaza
Rechercher

Egypte : un soldat tué dans l’effondrement d’un tunnel avec Gaza

Pour Le Caire et Jérusalem, les tunnels avec Gaza servent à faire passer des armes

Un Palestinien se penche sur ce qui était autrefois un tunnel menant de la bande de Gaza vers Israël, dans la région de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 5 août 2014, après une trêve de 72 heures (Crédit : Abed Rahim Khatib / Flash90)
Un Palestinien se penche sur ce qui était autrefois un tunnel menant de la bande de Gaza vers Israël, dans la région de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 5 août 2014, après une trêve de 72 heures (Crédit : Abed Rahim Khatib / Flash90)

Un soldat égyptien a été tué et un autre blessé vendredi dans l’effondrement d’un tunnel reliant la bande de Gaza à l’Egypte survenu lors d’une opération de l’armée pour le détruire, ont rapporté des sources de sécurité.

L’Egypte, dont les autorités sont hostiles au groupe terroriste du Hamas qui contrôle de facto la bande de Gaza, a entrepris en octobre d’établir une zone tampon le long de sa frontière avec l’enclave palestinienne, faisant partir des habitants et détruisant des tunnels creusés sous la frontière.

L’accident s’est déroulé vendredi alors que l’armée « faisait exploser un tunnel dans la ville de Rafah » frontalière de la bande de Gaza, selon des sources de sécurité.

Plus de 1.600 tunnels ont été détruits depuis la destitution par l’armée du président islamiste Mohamed Morsi en juillet 2013, selon les autorités égyptiennes.

L’Egypte soupçonne des activistes palestiniens de prêter main forte aux groupes armés égyptiens qui lancent régulièrement dans le Sinaï (est) des attaques meurtrières contre les forces de sécurité depuis le début de la répression des partisans de M. Morsi après sa destitution.

Pour Le Caire, les tunnels avec Gaza servent à faire passer des armes.

L’effondrement d’un autre tunnel avait déjà coûté la vie à trois soldats égyptiens dans des circonstances similaires en octobre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...