Une femme et ses quatre enfants ont été tués vendredi en Egypte dans la chute d’un obus de mortier sur leur maison dans le nord de la péninsule du Sinaï, où l’armée combat une insurrection djihadiste, ont indiqué des responsables.

Il n’était pas immédiatement possible de savoir quel camp avait tiré l’obus, les militaires et les djihadistes utilisant tous deux ce type d’armement.

La mère et ses quatre enfants –âgés de 6 à 16 ans– se trouvaient dans leur domicile de la localité de Cheikh Zouweid, près d’Al-Arich, chef-lieu du Nord-Sinaï, lorsqu’un obus de mortier les a touchés, selon des responsables de la sécurité et de la santé.

Mercredi, cinq civils ont été tués dans un incident similaire dans le même secteur.

L’armée mène depuis deux ans des opérations à grande échelle dans le nord du Sinaï pour enrayer les attaques djihadistes visant les forces de l’ordre, qui se sont multipliées depuis la destitution par les militaires du président islamiste Mohamed Morsi en juillet 2013.

L’armée avait annoncé lundi avoir tué 241 djihadistes dans le Sinaï entre le 1er et le 5 juillet.

Le 1er juillet, des combattants de la branche égyptienne du groupe Etat islamique (EI) avaient lancé une série d’attaques sans précédent contre l’armée à Cheikh Zouweid, faisant des dizaines de morts.

Le porte-parole de l’armée a fait état de 21 soldats tués dans ces violences.