Gadi Eizenkot, le chef d’état-major de l’armée israélienne, est parti samedi à Washington, D.C., pour rencontrer les dirigeants d’autres armées à l’occasion d’une conférence sur le contre-terrorisme organisée par les Etats-Unis, a annoncé l’armée.

Le voyage de quatre jours d’Eizenkot fait suite à une visite du ministre de la Défense Avigdor Liberman dans la capitale américaine, au cours de laquelle il a rencontré son homologue américain James Mattis et le conseiller à la sécurité nationale américaine, H.R. McMaster.

L’attaché militaire d’Israël aux Etats-Unis, le général de division Mickey Edelstein, et le commandant de l’unité des relations internationales de Tsahal, le général de brigade Erez Maisel, accompagnaient Eizenkot.

C’est la première année qu’Israël est invité à participer à la conférence.

Gadi Eizenkot, chef d'état-major de l'armée israélienne, pendant la conférence de Herzliya, le 20 juin 2017. (Crédit : Hagai Fried/conférence de Herzliya)

Gadi Eizenkot, chef d’état-major de l’armée israélienne, pendant la conférence de Herzliya, le 20 juin 2017. (Crédit : Hagai Fried/conférence de Herzliya)

« Pendant ces réunions, les commandants discuteront des défis sécuritaires communs, des évaluations de situation, des développements liés à la sécurité au Moyen Orient et de collaborations militaires », a indiqué l’armée israélienne.

Eizenkot rencontrera également des responsables militaires américains, dont les dirigeants du Commandement européen américain (EUCOM) et du Commandement central américain (CENTCOM).

Il doit aussi se rendre sur les lieux d’un exercice conjoint des Commandements informatiques de l’armée israélienne et l’armée américaine sur la guerre électronique.

En l’absence d’Eizenkot, le chef d’état-major adjoint Aviv Kochavi contrôle l’armée.

Liberman était mercredi à Washington, pour rencontrer des responsables militaires américains et parler de la Syrie et de la présence iranienne croissante dans le pays.