Les mastodontes du web en Israël sont déjà sur le pied de guerre. La campagne électorale et les élections à venir se joueront sur les principaux sites internet : Ynet, Walla et Haaretz.

Ces médias en ligne sont, comme le souligne RFI, à l’ère des smartphones et du tout digital, les principaux moyens d’information des Israéliens pour les élections législatives.

Les moyens mis en oeuvre, pour assurer une couverture du principal événement médiatique en Israël de ces prochains mois, ne sont pas négligeables : sondages en temps réel, studio de télévision « on-line » et envahissement des réseaux sociaux.

La presse en ligne, plus proche de ses lecteurs et s’appuyant sur une flexibilité de l’information toujours en mouvement, est en train de supplanter la presse papier classique.

L’Israélien moyen est un véritable « smartphone addict » comme le révèle la société IDC, spécialiste en collecte de données technologique.

Avec plus de 700 000 ventes au cours des trois derniers mois, les Israéliens ont un taux d’utilisateurs de smartphones parmi les plus élevés au monde. Les partis politiques l’ont bien compris et envisagent pour ces élections anticipées un recours massif aux applications telles que WhatsApp.