Elicia Brown Pomeroy, journaliste originaire de New York qui avait évoqué pour JTA et d’autres publications sa bataille contre son cancer des ovaires, est décédée.

Au mois de novembre 2015, Brown avait écrit une rubrique pour JTA expliquant comment elle avait reçu le diagnostic de son cancer ovarien le jour même de la mort de la soeur de son époux, des suites d’une maladie similaire. Brown a été enterrée dimanche aux côtés de sa belle-soeur dans un petit cimetière juif de Sag Harbor, à New York. Elle était âgée de 48 ans.

Elle avait tenu une rubrique régulière dans le New York Jewish Week pendant de nombreuses années, où elle était également journaliste titulaire. Elle avait également apporté des contributions à Forward et à JTA entre autres publications.

Elle était diplômée du Barnard College et avait obtenu une maîtrise de journalisme à l’université de Columbia.

Elle avait reçu le prix d’excellence Rockower venant récompenser un essai personnel pour celui qu’elle avait écrit pour JTA, intitulé « A Hannouka, trouver la lumière dans la maladie et l’obscurité » au mois de juin par l’Association de la presse juive américaine.

Elle laisse derrière elle un époux, Jeremy Pomeroy, et deux enfants adolescents.