L’Université pontificale Jean Paul II de Cracovie, en Pologne, a décidé de décerner à l’écrivain Elie Wiesel, prix Nobel de la paix 1986, le titre de docteur honoris causa, a-t-on appris vendredi auprès de l’établissement.

Elie Wiesel, 86 ans, issu d’une famille juive hongroise et rescapé du camp de concentration nazi d’Auschwitz, a consacré une large partie de sa vie et de son œuvre à l’étude de la Shoah et à la lutte contre l’indifférence et l’injustice.

« Nous reconnaissons tous l’apport et l’engagement du professeur Elie Wiesel en faveur de la défense des valeurs humaines et de la vie », a déclaré à l’AFP le vice-président de l’établissement, le père Jozef Stala.

La décision, prise par le Sénat de l’Université pontificale le 15 décembre, suite à l’initiative de la faculté de philosophie, avait fait l’objet d’un accord préalable de la Congrégation pour l’éducation catholique à la Curie romaine.

« Nous serions honorés si le professeur Wiesel pouvait venir en personne à Cracovie pour se voir remettre le doctorat avec tout le cérémonial qui lui est dû, mais cela dépendra de son état de santé », a indiqué le père Stala.