S’exprimant à l’Assemblée générale des Nations unies, Tamim bin Hamad Al Thani, l’émir du Qatar, a appelé mardi la communauté internationale à faire davantage pression sur Israël pour mettre un terme à l’occupation et garantir la solution à deux états ».

« Israël entrave encore l’avancée vers une paix juste et durable et rejette l’initiative de paix arabe », a-t-il expliqué, critiquant ce qu’il a qualifié d’actes « de provocation grave » sur le mont du Temple.

La paix ne pourra être réalisée « qu’à travers l’établissement d’un état palestinien indépendant sur la base des frontières de 1967 avec Jérusalem comme sa capitale », a-t-il noté.