La Fondation France-Israel a reçu le 9 février, le ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique à l’occasion des « Entretiens de la Fondation France-Israël ».

Cette fondation a pour objectif simple de rapprocher et de faire collaborer les sociétés israéliennes et françaises autour d’une devise « Mieux se comprendre pour mieux entreprendre ».

Durant cette soirée de conférence-débat Emmanuel Macron est revenu sur son récent voyage en Israël, réalisé en septembre dernier aux côtés de la présidente de la fondation, Nicole Guedj.

Cette dernière avait souligné l’aisance du ministre de l’Economie en Israël, rapporte Direct Matin.

Lors de cet entretien, Emmanuel Macron a réaffirmé l’existence de liens d’amitié forts entre les deux pays et le potentiel d’échanges commerciaux. Il a également salué l’incroyable dynamisme de l’État hébreu qui est pourtant un petit pays.

« On doit pouvoir développer des relations économiques entre les deux pays, et pour cela il faut aller vite, » a souligné le ministre.

Cet entretien a également été l’occasion pour le ministre de rappeler que les campagnes de boycott des produits israéliens étaient interdites par la loi.

Lors de sa venue en Israël, Emmanuel Macron avait comparé les deux pays en expliquant que la France avait besoin d’un nouveau dynamisme, inspiré notamment par Israël car Israël a « une capacité extraordinaire à prendre des risques. » Ce qui est aujourd’hui plus que nécessaire pour la France.