La Cour de Cassation a annulé l’appel qui avait donné raison au député Gilbert Collard (non inscrit) dans l’affaire l’opposant au journaliste Yves Azeroual dans l’affaire « des enfants d’Izieu ».

Ces enfants, réfugiés dans une maison d’accueil de la ville d’Izieu, sont morts après avoir été déportés sur ordre de Klaus Barbie.

Le 27 septembre 2011, lors d’une émission sur Direct 8, Azeroual avait apostrophé le député du Gard, qui s’était présenté comme « l’avocat des enfants d’Izieu » au procès de Klaus Barbie en 1987, quelques jours avant l’émission, lors d’une réunion du Front national, auquel il se dit rattaché tout en ne figurant pas sur la liste des députés FN siégeant à l’Assemblée nationale. Il affirmait avoir été « l’avocat des enfants d’Izieu », notamment du « petit André ».

Ouest-France rapporte que « selon la directrice de la Maison d’Izieu, aucun des 44 enfants ne se prénommait ainsi.

Gilbert Collard, qui avait néanmoins effectivement défendu la sœur de l’un des enfants déportés avait été accusé de « récupération » politique.