Des cellules du Hamas en Cisjordanie auraient lancé leur plan pour kidnapper des citoyens israéliens après que Khaled Meshaal, le leader en exil de l’organisation, ait encouragé la pratique des enlèvements d’Israéliens dans un discours du mois dernier, a déclaré un haut fonctionnaire de la Défense.

« Le discours de Meshaal à Doha [Qatar] le mois dernier aurait pu être un signal adressé au Hamas à Hébron pour effectuer des opérations d’enlèvement de citoyens israéliens », a estimé le haut fonctionnaire mercredi. « À ma connaissance, le Hamas [ses cellules en Cisjordanie] ne reçoit pas [directement] ce type d’ordre ».

Dans son discours prononcé le jour de la Nakba, Meshaal a lu une lettre d’un prisonnier palestinien, ajoutant qu’il était conscient des difficultés des détenus palestiniens dans les prisons israéliennes. Puis il a affirmé que l’aile militaire du Hamas « apporterait une réponse ».

Il a également précisé dans le discours que le récent accord de réconciliation avec le Fatah ne marquerait pas la fin de la lutte violente du Hamas contre Israël.

Israël a publiquement accusé le Hamas de l’enlèvement, et malgré les dénégations pures et simples de l’organisation, les Etats-Unis ont soutenu cette accusation, alors que les forces de sécurité de l’Autorité palestinienne ont émis la même hypothèse.

Le président de l’AP Mahmoud Abbas a condamné publiquement l’enlèvement et demandé le retour en toute sécurité des adolescents.

L’armée a indiqué qu’elle continuerait « à faire le maximum » pour trouver les adolescents enlevés et extirper les terroristes de Cisjordanie.

Jeudi matin, l’aviation israélienne a lancé une série de raids aériens dans la bande de Gaza, frappant cinq positions du Hamas dans l’enclave palestinienne. Les frappes sont venues répondre à une attaque à la roquette mercredi qui a frappé une maison dans un kibboutz dans la région de Shaar Hanegev à l’extérieur de Gaza.

Le Times of Israel a contribué à cet article