Le Premier ministre va être interrogé pour la sixième fois dans deux enquêtes criminelles impliquant des soupçons sur des cadeaux illégaux et coûteux et des faveurs reçus de la part d’hommes d’affaires pour faire avancer leurs intérêts, a rapporté la chaîne Hadashot.

La semaine dernière, Netanyahu a répondu aux questions de la police pendant plus de quatre heures à la résidence du Premier ministre de Jérusalem. Cet interrogatoire était le premier depuis le mois de mars. Le prochain devrait avoir lieu dix jours après le dernier.

Netanyahu doit affronter deux enquêtes criminelles séparées, connues sous les noms d’Affaire 1000 et d’Affaire 2000. Il a nié toutes malversations dans les deux cas.

Dans l’une des enquêtes, M. Netanyahu est soupçonné d’avoir reçu, illégalement, des cadeaux de personnalités très riches, dont le milliardaire australien James Packer et un producteur à Hollywood, Arnon Milchan. La valeur totale de ces cadeaux a été chiffrée par les médias à des dizaines de milliers de dollars.

Une autre enquête cherche à déterminer s’il a essayé de conclure un accord secret avec le propriétaire du Yedioth Ahronoth pour une couverture favorable de la part du quotidien israélien.

M. Netanyahu s’est constamment défendu de tout méfait et se dit victime d’une campagne pour le chasser du pouvoir.

M. Netanyahu, 68 ans, à la tête du gouvernement depuis 2009 après un premier mandat entre 1996 et 1999, a été soupçonné à plusieurs reprises par le passé, sans être inquiété.

Sans rival apparent sur la scène politique, il a dépassé les onze ans de pouvoir au total et pourrait battre le record de longévité de l’historique David Ben Gourion, fondateur de l’Etat d’Israël, si l’actuelle législature va à son terme en novembre 2019.