La police de Jérusalem a déclaré jeudi qu’elle allait lancer une enquête sur un cas où un garçon palestinien de cinq ans été atteint d’une balle en caoutchouc.

L’annonce de la police contredit un communiqué précédent affirmant qu’il n’y avait pas d’activité israélienne de lutte antiémeute dans la zone quand Muhammad Jamal Ubeid a été blessé par balle sous son oeil.

Des témoins palestiniens ont dit que Ubeid sortait d’un autobus scolaire près de son domicile dans le quartier d’Issawiya de Jérusalem-Est lorsque la police a commencé à tirer avec des balles en caoutchouc sur des émeutiers qui lançaient des pierres sur des véhicules israéliens.

La police a déclaré dans un communiqué que « suite au rapport d’arrivée à l’hôpital Hadassah Ein Kerem d’un enfant blessé originaire d’Issawiya une grande enquête supplémentaire a été dépêchée, révélant qu’un certain nombre d’hommes masqués avait lancé des pierres, des cocktails Molotov et des pétards sur une force de la police des frontières qui était opérait dans ce quartier ».

« Afin de prévenir toute atteinte à des civils voyageant sur la route de Maale Adumim, les forces de l’ordre ont utilisé [des munitions de contrôle de foule] afin de disperser les émeutiers. Il est encore difficile de déterminer si l’enfant a été blessé lors de cet incident », a indiqué le communiqué, précisant que tous les résultats de l’enquête seraient remis à l’unité des affaires internes.

L’agence de presse palestinienne Maan a cependant rapporté que l’oncle du garçon niait que des affrontements aient eu lieu au moment des tirs.

L’oncle pretend qu’un « soldat israélien a tiré une balle de caoutchouc noire vers l’enfant depuis une proche distance, le blessant sous l’oeil, » .

Après l’incident, Ubeid a été transporté aux urgences de l’hôpital Hadassah du mont Scopus à Jérusalem. Les médecins de l’hôpital ont dit que le garçon avait subi une fracture d’un os sous ses yeux, et ont confirmé que la blessure était typique de celle d’une balle en caoutchouc.

Maan a rapporté que l’enfant a ensuite été transféré à l’hôpital Hadassah Ein Kerem pour la suite du traitement.

L’incident intervient un mois après qu’un garçon palestinien de onze ans ait perdu un oeil dans des circonstances similaires lors d’une manifestation à Issawiya.

Les tensions entre Israéliens et Palestiniens se sont accrues ces derniers mois avec de fréquents affrontements entre les forces de sécurité et des manifestants jetant des pierres, ainsi qu’une série d’attaques terroristes meurtrières de type « loup solitaire » contre des civils israéliens.