Plusieurs rapports ce week-end ont indiqué que Livni était plus encline à collaborer avec le parti travailliste d’Isaac Herzog, mais des sources de Yesh Atid ont confié à la radio israélienne que rien n’était encore décidé.

Lapid aurait proposé de donner à Livni et à ses collègues de Hatnua quatre postes sur la liste de son parti. Yesh Atid est également en train d’envisager un partenariat avec l’ancien député du Likud Moshe Kahlon et son futur parti qui, d’après les premiers sondages, devrait avoir une popularité certaine.

Samedi, toutefois, Livni a confirmé que son parti était sur le point de sceller un accord de fusion avec les travaillistes de Herzog avant mars 2015 affirmant qu’une telle alliance offrirait aux électeurs israéliens une alternative viable au Likud du Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Herzog a déclaré ce week-end qu’il allait devenir le prochain Premier ministre d’Israël en menant un bloc centriste qui battrait Netanyahu.

Depuis que la Knesset a adopté en première lecture une loi visant à la dissoudre la semaine dernière, Herzog a courtisé Livni ainsi que d’autres responsables politiques, dont le chef de Kadima, Shaul Mofaz, dans une tentative de pouvoir forger un tel bloc.