Un haut responsable du Hamas devrait rencontrer le secrétaire général du Hezbollah Hassan Nasrallah à Beyrouth dans les prochains jours afin de renforcer les liens entre les deux groupes terroristes.

Moussa Abu Marzouk, adjoint du chef de la branche politique du Hamas Khaled Meshaal se serait rendu à Beyrouth en secret, selon des rapports.

La réunion marquera la deuxième rencontre entre les deux hommes en un mois.

Les deux doivent s’entretenir des pourparlers entre le Hamas et Israël sur un cessez-le-feu à long terme.

Le Hezbollah chiite est mandataire de l’Iran, qui se bat aux côtés du régime Assad en Syrie, tandis que le Hamas est une excroissance sunnite des Frères musulmans égyptiens, en faveur des rebelles djihadistes sunnites en Syrie. Pourtant, alors que les deux groupes sont dans des camps différents dans le conflit sunnite-chiite qui sévit dans la région, ils ont un long passé de coopération s’agissant de l’ennemi commun : Israël.

En 2006, alors que le conflit à Gaza a dégénéré après l’enlèvement transfrontalier de Gilad Shalit par le Hamas, le Hezbollah s’est porté au secours du Hamas en lançant son propre raid sur les forces de Tsahal à la frontière nord d’Israël, déclenchant la seconde guerre du Liban.

Depuis la prise de contrôle par le Hamas de la bande de Gaza des mains de l’Autorité palestinienne en 2007, le groupe s’est rapproché du patron du Hezbollah, l’Iran, qui se montre plus disposé que les Etats arabes à lui fournir des fonds et des armes pour son conflit avec Israël.