Plus de 90% des Israéliens juifs pensent que « Bordure Protectrice » est une opération justifiée, avec moins de 4 % estimant qu’Israël a utilisé une puissance de feu excessive à Gaza, selon un sondage publié mardi par l’Institut israélien pour la démocratie (IDI).

Le baromètre mensuel « Peace Index » a été mené par l’IDI et par l’Université de Tel Aviv. 647 Israéliens juifs ont été interrogés sur l’opération « Bordure Protectrice » et sur le conflit entre Israël et la bande de Gaza.

Trois enquêtes successives ont été réalisées les 14, 16-17 et 23 juillet auprès des Israéliens juifs et ont révélé une quasi-unanimité par rapport à l’opération. Une écrasante majorité des participants estiment l’offensive justifiée. Au cours des trois enquêtes, une moyenne de 95 % des répondants – 96 % dans le premier sondage, 92 % dans la deuxième et 97 % la troisième – ont dit qu’ils pensaient que l’opération était justifiée.

Pendant ce temps, seulement 3 à 4 % des participants ont déclaré que l’armée israélienne avait utilisé une puissance de feu excessive tout au long de l’opération à Gaza – 3,1% dans le premier sondage, 3,8% pour le deuxième et 3,7% pour le troisième.

Près de 50% en moyenne – 48 %, 37 % et 60 % dans chacun des trois sondages – ont estimé que l’armée israélienne avait utilisé un niveau de puissance de feu approprié, tandis que près de 45 % en moyenne (45 %, 57 %, et 33 % dans chaque sondage) ont déclaré que la puissance de feu n’avait pas été utilisée de manière suffisante.

En ce qui concerne la perspective d’un cessez-le feu, environ 80 % des répondants ont exprimé leur opposition à un cessez-le-feu unilatéral israélien de 48 heures et pendant une période de temps plus longue si les tirs de roquettes s’arrêtent. La plupart – environ 65 % – ont également déclaré qu’ils ne soutiendraient pas un cessez-le-feu immédiat afin de discuter des conditions pour une trêve à long terme. La plupart des participants, un peu plus de 60 %, ont dit qu’ils seraient d’accord pour un cessez-le-feu uniquement si un accord était obtenu sur ​​les conditions pour un maintien du calme à la frontière de Gaza.

La plupart des répondants – 77 %, 65 % et 50 % – ont également affirmé qu’il y aurait, selon eux, une autre série d’affrontements avec le Hamas. Mais une minorité – 8 %, 16 % et 30 % – a déclaré que, selon eux, un cessez-le-feu à long terme serait atteint.

Sur d’autres items, la majorité des répondants a affirmé être très satisfaite de la conduite du gouvernement pendant l’opération, la notant en moyenne à 8, 6,3, et 8 sur une échelle de 1 à 10 au cours des trois enquêtes.

Le sondage a montré que la plupart des Juifs israéliens estiment que le public juif israélien s’est bien comporté au cours du conflit, avec les notes suivantes (sur une échelle de 1 à 10) : 8,9, 8,2, et 8,7. Pour les mêmes répondants, le comportement du public arabe israélien a obtenu les notes suivantes : 4, 3,4, et 3,4 au cours des trois enquêtes.