Gilad Erdan, le ministre des Affaires stratégiques et de la Diplomatie publique, a rendu hommage le mois dernier aux innovations durables d’Israël, reconnues dans le monde entier, pendant la première conférence organisée en Israël sur la responsabilité sociétale des entreprises.

Le sommet était organisé par Maala, l’organisation responsable des normes de cette responsabilité.

« Aujourd’hui, presque 90 % de nos eaux usées sont recyclées, a déclaré Erdan. C’est environ quatre fois plus que tout autre pays au monde. C’est une réussite remarquable, qui ne bénéficie pas qu’à Israël. Les entreprises israéliennes aident à économiser de l’eau dans le monde entier, de l’Afrique à la Californie, en passant par l’Inde. »

Plusieurs dirigeants d’entreprises israéliennes et des spécialistes mondiaux du développement durable et de la responsabilité sociétale des entreprises étaient présents le 30 novembre pour ce sommet.

Les entreprises Teva, Intel, 3M et le groupe Strauss étaient représentées au sommet. Une journée de visites sur différents sites a été organisée dans tout le pays.

« Israël est innovant, créatif et dynamique, et compte plus de start-ups high-tech par habitant que n’importe quel autre pays, a poursuivi Erdan. Et ces start-ups ne sont en grande partie pas uniquement concentrées sur la création de profits importants, mais aussi sur la recherche de moyens pour résoudre les problèmes du monde les plus urgents. »

La première conférence israélienne sur la responsabilité sociétale des entreprises, organisée par Maala à Tel Aviv, le 30 novembre 2016. (Crédit : Netanel Tobias)

La première conférence israélienne sur la responsabilité sociétale des entreprises, organisée par Maala à Tel Aviv, le 30 novembre 2016. (Crédit : Netanel Tobias)

Hadera Paper, qui produit le papier le plus recyclé et respectueux de l’environnement au monde, Netafim, pionnier de la micro-irrigation et Mekorot, l’agence de gestion de l’eau du pays, étaient présentes à la conférence.

« C’est notre première conférence internationale, et nous avons le sentiment que le travail sur la responsabilité sociétale des entreprises a atteint une étape assez mature pour agir sur notre environnement, avec la communauté internationale, a déclaré Momo Mahadav, le directeur exécutif de Maala. Il y a cependant encore beaucoup de travail à faire, et nous avons organisé cette journée pour permettre le plus grand engagement impossible. »

Malgré la nouveauté de la culture de la responsabilité entrepreneuriale, 98 compagnies participent volontairement à l’index annuel de Maala sur la responsabilité sociétale des entreprises, notamment Teva, Unilever Israël, le groupe Strauss, Siemens Israël, Microsoft Israël, Intel Israël, El Al et Live Person. Ces entreprises représentent 310 000 employés et un tiers du produit intérieur brut israélien.